Le CA de Rohde & Schwarz passe la barre des 2 milliards

Rédigé par  jeudi, 13 décembre 2018 11:58

La décision du fabricant de se concentrer sur les principaux marchés d’avenir à forte croissance porte ses fruits.

Pour la première fois, le groupe allemand Rohde & Schwarz, l’un des principaux fabricants mondiaux en test et mesure, en technologies des médias, en communications sécurisées, en radiosurveillance, etc., a réalisé, pour l’exercice fiscal 2017/2018, un chiffre d’affaires supérieur à 2 milliards d’euros (2,04 milliards exactement), en progression de 6,7 % comparé à l’exercice précédent.

Les commandes ont, quant à elles, progressé de 7,4 % sur la même période, pour atteindre 2,21 milliards d’euros. Rohde & Schwarz a également vu ses effectifs passer de 10 500 à 11 500 personnes.

La décision du fabricant de se concentrer sur les principaux marchés d’avenir à forte croissance, reposant sur quatre piliers stratégiques, à savoir le test et la mesure (solutions pour la 5G et les objets connectés [IoT]), la diffusion et les médias, l’aérospatiale, la défense et la sécurité (solution de détection et de surveillance des drones Ardronis, par exemple), les réseaux et la cybersécurité (nouvelle division issue notamment du rachat de Lancom Systems), porte ses fruits.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

30/01/2019 - 31/01/2019
20e Carrefour de l’eau
30/01/2019 - 31/01/2019
Biogaz Europe 2019
05/02/2019 - 06/02/2019
Analyse Industrielle

Capteurs et transmetteurs
Débitmètres Proline 300/500

Nouvelle génération de mesure de débitProline 300/500 vous offre une grande valeur ajoutée tout au [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
SDH
Synchronous Digital Hierarchy. Normalisée par l’UIT au début des années 1990 (et connue aux Etats-Unis sous le nom de Sonet), la hiérarchie numérique synchrone définit une infrastructure de transport dans les réseaux de télécommunications sur fibre optique. Elle a été développée pour faciliter l’évolution vers les hauts débits, simplifier la gestion de la bande passante et améliorer les possibilités d’exploitation et de maintenance des réseaux télécoms. La SDH définit en particulier des niveaux successifs de multiplexage des voies de transmission : STM-1 (ou Sonet OC-3) à 155,52 Mbit/s, STM-4 (OC-12) à 622,08 Mbit/s, STM-16 (OC-48) à 2,488 Gbit/s et STM-64 (OC-192) à 9,953 Gbit/s. Brasseurs, multiplexeurs d’insertion/extraction et systèmes de ligne sont les trois principaux équipements SDH. (Définition Electronique International Hebdo)