Chiffre d’affaires record pour Keysight Technologies en 2018

Rédigé par  mercredi, 19 décembre 2018 14:33
Ron Nersesian, président et CEO de Keysight Technologies. Ron Nersesian, président et CEO de Keysight Technologies.

Les investissements que le groupe a réalisés au cours des dernières années ont su répondre à la demande du marché.

Dans la continuité du quatrième trimestre (hausse de 19 % par rapport au même trimestre de l’année précédente, à 1,047 milliard de dollars), l’américain Keysight Technologies, le leader mondial en solutions de test et mesure électroniques, a réalisé, pour son exercice fiscal 2018, un chiffre d’affaires de 3,878 milliards de dollars, soit une hausse de 22 % comparé à l’exercice 2017.

Les pertes nettes s’élèvent cette fois à 114 millions de dollars, au lieu de pertes de 38 M$. « L’exercice 2018 a été une année record. Les investissements que nous avons réalisés au cours des dernières années dans nos technologies, nos solutions, nos logiciels et nos services ont su répondre à la demande du marché », résume Ron Nersesian (voir photographie), président et CEO de Keysight Technologies.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

30/01/2019 - 31/01/2019
20e Carrefour de l’eau
30/01/2019 - 31/01/2019
Biogaz Europe 2019
05/02/2019 - 06/02/2019
Analyse Industrielle

Capteurs et transmetteurs
Détecteur de niveau à lames vibrantes Liquiphant

Le Liquiphant FTL31 est un détecteur de niveau pour les liquides. Le FTL31 est conçu pour les applications [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
SDH
Synchronous Digital Hierarchy. Normalisée par l’UIT au début des années 1990 (et connue aux Etats-Unis sous le nom de Sonet), la hiérarchie numérique synchrone définit une infrastructure de transport dans les réseaux de télécommunications sur fibre optique. Elle a été développée pour faciliter l’évolution vers les hauts débits, simplifier la gestion de la bande passante et améliorer les possibilités d’exploitation et de maintenance des réseaux télécoms. La SDH définit en particulier des niveaux successifs de multiplexage des voies de transmission : STM-1 (ou Sonet OC-3) à 155,52 Mbit/s, STM-4 (OC-12) à 622,08 Mbit/s, STM-16 (OC-48) à 2,488 Gbit/s et STM-64 (OC-192) à 9,953 Gbit/s. Brasseurs, multiplexeurs d’insertion/extraction et systèmes de ligne sont les trois principaux équipements SDH. (Définition Electronique International Hebdo)