Tektronix renouvelle ses générateurs arbitraires haut de gamme

Rédigé par  vendredi, 15 mars 2019 11:44

Les nouvelles fonctionnalités permettent de prendre en charge les tests des systèmes de guerre électronique complexe et de communications sans fil les plus avancées.

L’américain Tektronix, le leader mondial en oscilloscopie et l’un des principaux fabricants en instrumentation électronique, vient d’introduire le générateur de formes d’onde arbitraires AWG70000B. De nouvelles fonctionnalités lui permettent de prendre pleinement en charge les tests des systèmes de guerre électronique complexe et de communications sans fil les plus avancées.

Deux de ces fonctionnalités sont la capacité de modifier de manière dynamique les séquences de signaux au cours de test et la « Streaming Waveform ID ». Elle permet un accès immédiat à un maximum de 16 383 séquences successives, via une interface Ethernet directe. Grâce à ce dernier, les utilisateurs peuvent modifier les scénarii de manière très réactive, afin de reproduire beaucoup plus précisément la simulation de situations réelles.

Associées à une profondeur mémoire portée à 32 Géch, les nouvelles fonctionnalités apportent des avantages importants en termes de représentation du « chaos » du monde réel, lors de la simulation et de l'évaluation des formats de signaux modulés. En guerre électronique, des scénarios de signaux dynamiques permettent de générer des chaînes plus complexes et plus longues d'impulsions radar continues, afin de simuler plus efficacement des contre-mesures électroniques.

Pour la recherche dans les communications sans fil, les ingénieurs peuvent désormais modifier à la volée les types de modulation afin de simuler des radars Doppler, de créer des obstructions ou d’autres obstacles à la propagation, afin de tester la robustesse du signal OFDM en situation réelle.

La série AWG70000B affiche une fréquence d’échantillonnage maximale de 50 Géch/s, sous une résolution verticale de 10 bits, une dynamique SFDR minimale de -80 dBc, la compatibilité avec le logiciel SourceXpress et le système d’exploitation Windows 10 de Microsoft.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

26/03/2019 - 28/03/2019
Sepem industries Toulouse
01/04/2019 - 05/04/2019
Foire de Hanovre
03/04/2019 - 04/04/2019
Enova Nantes
10/04/2019 - 11/04/2019
Sido

Capteurs et transmetteurs
Radar de niveau Micropilot FMR10/FMR20

Micropilot FMR10/FMR20 -Pour les cuves de stockage et le domaine de l’eauEndress+Hauser frappe un grand [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
FFT
Fast Fourier Transform, transformée de Fourier rapide. On sait depuis longtemps réaliser des transformées de Fourier d’un signal, à l’aide d’électroniques analogiques (mises en œuvre notamment dans les analyseurs de spectres). Lorsque les électroniques numériques sont apparues, on a naturellement cherché à calculer numériquement la transformée de Fourier des signaux. Mais ces calculs étaient longs, jusqu’à ce qu’apparaisse un nouvel algorithme qui a permis de fortement réduire le temps de calcul. Cet algorithme a été baptisé “fast” (rapide, en anglais). Et c’est ainsi qu’est apparu le terme FFT. Aujourd’hui, quand on parle d’un analyseur FFT, il s’agit d’un appareil qui assure une fonction d’analyse spectrale et qui calcule numériquement le spectre.
Ceci étant, malgré les progrès accomplis par les calculateurs, les analyseurs FFT restent relativement lents et sont réservés à l’analyse de signaux acoustiques, de vibrations ou à l’analyse d’asservissements (quelques centaines de kHz tout au plus). Quand on dit qu’un analyseur FFT est “temps réel jusqu’à 20 kHz”, cela signifie qu’il va calculer le spectre d’un signal jusqu’à 20 kHz, sans perdre aucune information sur le signal d’entrée. L’analyseur peut calculer les raies spectrales supérieures à cette fréquence, mais il perd alors la notion de “temps réel” : autrement dit, le temps de calcul est trop long pour pouvoir prendre en compte la totalité des échantillons du signal et des portions de ce signal sont perdues.