Anritsu lance ses analyseurs de spectre portable de demain

Rédigé par  jeudi, 04 avril 2019 15:35

La plate-forme de la nouvelle série Field Master Pro MS2090A est taillée pour le déploiement de la 5G NR (New Radio).

Le japonais Anritsu, fabricant de solutions de test et mesure en RF et hyperfréquences, en optiques, en radiocommunications, etc., vient de dévoiler la nouvelle génération de sa plate-forme d’analyseurs de spectre portable, destinée au déploiement de la 5G NR (New Radio), avec la série Field Master Pro MS2090A.

Se présentant sous la forme de sept modèles différents, la nouvelle série couvre une gamme de fréquence continue allant de 9 kHz à 9, 14, 20, 26,5, 32, 44 et 54 GHz (la plus grande gamme disponible sur le marché), avec une largeur de bande d’analyse en temps réel jusqu’à 20 MHz en standard et 50 ou 100 MHz en options.

Parmi les autres spécifications inégalées, le niveau de bruit affiché moyen (DANL) maximum est inférieur à -145 dBm/Hz à 1 GHz (sans pré-amplification) ou -161 dBm/Hz (avec pré-amplification), un point d’interception du troisième ordre (TOI) typique de +20 dBm jusqu’à 20 GHz, un bruit de phase maximum de -102 dBc/Hz à 10 kHz d’une porteuse de 1 GHz, une justesse d’amplitude typique de ±0,5 dB.

Les analyseurs de spectre Field Master Pro MS2090A supportent la démodulation 5G NR, y compris les informations décodées de Cell ID, Beam ID, RSRP/RSRQ, SINR et EVM sur l’ensemble des bandes inférieures à 6 GHz et millimétriques (28 et 39 GHz). Ils peuvent également être utilisés pour réaliser des tests de conformité, tels qu’EIRP, masque d’émission spectrale et time offset, ainsi que des tests sur les harmoniques et les transitoires.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

Pas d'événement

Non classé
FAULHABER Spécialiste Systèmes d

Machines à décaper l’isolantLa technique moderne ne peut pas renoncer aux câbles. Pour pratiquement [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Freeware
Freeware est la contraction de “free software” et signifie “logiciel libre de droit”, c’est-à-dire gratuit. Les logiciels libres ne sont en général pas proposés avec le code source et ils ne peuvent donc pas être modifiés.
Il ne faut pas confondre freeware et “open source” (ici, le code source est accessible à tous).