Tektronix lance la nouvelle référence d’oscilloscopes d’entrée de gamme

Rédigé par  mardi, 04 juin 2019 14:02

Tektronix fait bénéficier aux oscilloscopes numériques d’entrée de gamme des fonctionnalités jusque-là réservées à ses séries MSO 5 et MSO 6.

L’américain Tektronix, le leader mondial en oscilloscopie et l’un des principaux fabricants en instrumentation électronique, vient de dévoiler les séries d’oscilloscopes numériques d’entrée de gamme MDO 3 (voir photographie) et MSO 4. Avec ces oscilloscopes de nouvelle génération, le fabricant définit une nouvelle référence dans cette catégorie d’instruments de mesure.

« A écouter nos clients, ils souhaitent voir toujours plus d’informations à l’écran, pas seulement les signaux, mais aussi des mesures, des données de décodage ou sur les bus, ainsi que disposer des appareils très faciles à utiliser, surtout pour les nouveaux personnels », rappelle Dave Slack, Product Marketing Director chez Tektronix.

Les nouveaux modèles disposent chacun de l’écran le plus grand dans leur catégorie respective, avec un écran TFT couleur tactile 11,6 pouces 1 920 x 1 080 pixels (MDO 3) ou un écran TFT couleur tactile 13,3 pouces 1 920 x 1 080 pixels (MSO 4), soit « jusqu’à 5,4 fois la résolution de celle des produits concurrents, pour une visibilité optimale. On retrouve en fait l’interface utilisateur développée pour les séries MSO 5 et MSO 6, en conservant toutefois un encombrement réduit sur la paillasse », indique Dave Slack.

Les modèles MSO44 et MSO46 se distinguent par la présence de 4 ou 6 voies en technologie FlexChannel, soit 32 ou 48 voies logiques au maximum, une bande passante de 200 MHz à 1,5 GHz, une fréquence d’échantillonnage de 6,25 Géch/s par voie (analogique et numérique) avec une résolution verticale de 12 bits ou 16 bits en mode HR, ainsi qu’une profondeur mémoire de 31,25 Mpoints, le double en option. En plus d’un voltmètre numérique, d’un compteur de fréquence, d’un générateur de fonctions (option 4-AFG), de packages d'analyse de puissance (options 4-PWR-BAS et SUP4-PWR-BAS), les MSO 4 proposent la nouvelle fonction Spectrum View.

Quant aux oscilloscopes MDO32 et MDO34, les modèles, dotés de 2 ou 4 entrées analogiques TekVPI et de 16 voies logiques séparées (option 3-MSO), affichent une bande passante de 100 MHz à 1 GHz, une fréquence d'échantillonnage de 2,5 Géch/s par voie, voire 5 Géch/s, avec une résolution verticale de 8 bits, et une profondeur mémoire de 10 Mpoints. Les MDO 3 couvre un large éventail de tâches de débogage et de validation, grâce à un voltmètre numérique et compteur de fréquence, un générateur de fonctions, un analyseur de spectre 9 kHz à 1 ou 3 GHz.

Dernière modification le mardi, 04 juin 2019 14:10
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans


Mesure physique, analyse chimique
Experts en analyses physico-chimiques

Avec plus de 35 ans d'expérience en analyse physico-chimique et une présence dans le monde entier, [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Imprimante couleur pour étiquettes
 Imprimante couleur pour étiquettes

    Avec l’arrivée de la nouvelle série CPX4, TSC propose une solution d’impression numérique d’étiquettes répondant aux besoins d'impression couleur à la demande.

    Lire la suite >
  • pHmètre portable pHmètre portable
    Associé à une solution tampon, le testeur CA 10001 de Chauvin Arnoux est un pHmètre portable IP65 convenant à des secteurs très variés (industrie des boissons, traitement des eaux, éducation, etc.). Deux appuis sur la touche Cal permettent de réaliser l’étalonnage puis la mesure.
    Lire la suite >
  • PC embarqué pour transports
 PC embarqué pour transports

    Le tBOX300-510-FL d'Axiomtek est un PC embarqué durci, conçu pour les véhicules et les secteurs marin et ferroviaire.

    Lire la suite >
Susceptance
La tension U aux bornes d’un équipement électrique et le courant I qui le traverse sont liés par la relation I = Y.U, où Y est l’admittance. I s’exprime en ampères, U en volts et Y en siemens (S) ou mho (ohm, à l’envers).
L’admittance peut aussi s’écrire (par analogie avec l’expression de l’impédance) : Y = G + jB, où G est la conductance et B la susceptance.