Pico Technology ouvre ses enregistreurs à Raspberry Pi

Rédigé par  vendredi, 19 juillet 2019 09:38

Les utilisateurs des packages logiciels traditionnels du britannique retrouveront les mêmes fonctionnalités.

Le britannique Pico Technology, fabricant spécialisé dans les oscilloscopes et enregistreurs au format USB, vient d’annoncer la disponibilité de son premier package logiciel d’acquisition de données supportant entièrement les nano-ordinateurs mono-cartes Raspberry Pi. PicoLog 6 a en effet été optimisé et testé pour les versions Raspberry Pi 3B et 3B+ sur Raspbian Stretch, ainsi que Raspberry Pi 4.

Les utilisateurs disposent désormais d’une interface facile à utiliser pour la configuration d’acquisitions et d’enregistrements, aussi bien simples que complexes, ainsi que pour la visualisation et l’analyse des données. On retrouve exactement les mêmes fonctionnalités que celles des packages pour les systèmes d’exploitation Windows, macOS et Linux.

Les enregistreurs du britannique, qui s’ouvrent ainsi à un nouveau monde, peuvent être mis en œuvre de plusieurs manières différentes. Une fois l’enregistreur connecté au nano-ordinateur, il est possible d’enlever clavier, souris pour en faire une solution autonome économique. Une autre façon consiste à connecter le Raspberry Pi en Wi-Fi ou Ethernet et accéder à l’enregistreur via un serveur VNC en code source ouvert. Et, encore mieux, il est possible d’utiliser la fonction Power over Ethernet (PoE) du Raspberry Pi 3B+.

Dernière modification le vendredi, 19 juillet 2019 09:38
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

02/09/2020 - 03/09/2020
Expobiogaz
03/09/2020 - 04/09/2020
Sido
16/09/2020 - 17/09/2020
Analyse industrielle
23/09/2020 - 24/09/2020
IoT World + MtoM Embedded
23/09/2020 - 24/09/2020
Microwave & RF
29/09/2020 - 01/10/2020
Sepem Industrie Avignon/Forum de l'électronique
29/09/2020 - 01/10/2020
Carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire (CFIA)
07/10/2020 - 08/10/2020
Forum Labo

Capteurs et transmetteurs
Proline Promag P 100 et Proline Promass P 100

Le Promag P 100 est destiné aux applications chimiques et de process avec liquides corrosifs et températures [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
  • Entrées/sorties décentralisées Entrées/sorties décentralisées
    
Le système d'entrées/sorties décentralisées CPX-AP-I de Festo permet l'intégration facile de modules compacts et de terminaux décentralisés dans les principaux systèmes hôtes
.
    Lire la suite >
  • Récepteur RF portable Récepteur RF portable
    Le récepteur de surveillance portable PR200 de Rohde & Schwarz permet d’analyser les émissions radios connues et inconnues et d’en localiser les sources, dans la gamme de fréquences de 8 kHz à 8 GHz.
    Lire la suite >
  • Antenne goniométrique pour localisation Antenne goniométrique pour localisation
    Narda Safety Test Solutions (STS ; groupe L3Harris Technologies) a présenté son antenne goniométrique automatique ADFA 2 (Automatic Direction Finding Antenna). Avec une gamme de fréquence étendue, elle permet, associée au récepteur temps réel SignalShark, de localiser de manière précise et sûre des signaux RF.
    Lire la suite >
GPIB
General Purpose Information/Interface Bus : il s’agit d’un standard universellement utilisé pour interconnecter des instruments de mesure électronique (générateurs, oscilloscopes, etc.) afin de réaliser des bancs de test automatiques. Normalisé depuis 1975 sous la référence IEEE 488.1 (il avait été en fait introduit en 1965 par la division instrumentation de Hewlett-Packard, qui allait être rebaptisée Agilent Technologies par la suite), GPIB est une liaison parallèle à 24 fils avec un débit de 1 Mo/s et qui est capable de piloter 14 instruments. Une version plus rapide (8 Mo/s) est arrivée par la suite. L’IEEE 488 est désormais sérieusement concurrencée par Ethernet, USB et FireWire.
L’IEEE 488-2 définit le protocole de communication entre tous les équipements d’un bus GPIB. Il s’agit d’une interface logicielle définissant la structure des échanges sur le bus (protocole des contrôleurs, ouverture des lignes, renvoi d’états standards, etc.)