Anritsu et Synopsys collaborent pour le PCIe 5.0

Rédigé par  vendredi, 19 juillet 2019 09:38

Les deux sociétés ont mis associé l’analyseur de qualité du signal MP1900A du premier et le module DesignWare IP pour PCIe 5.0 du second.

Lors de la PCI-SIG Developers Conference 2019, qui s’est tenue les 18 et 19 juin dernier à Santa Clara en Californie (États-Unis), le japonais Anritsu, fabricant de solutions de test et mesure en RF et hyperfréquences, en optiques, en radiocommunications, etc., et l’américain Synopsis, l’un des principaux éditeurs d’outils de CAO électronique et de blocs de propriété intellectuelle (IP), ont présenté une solution de test de la spécification PCI Express (PCIe) 5.0.

La démonstration mettait en œuvre l’analyseur de qualité du signal MP1900A du premier et le module DesignWare IP pour PCIe 5.0 du second, pour la génération de signaux, avec les contraintes ad hoc, et l’analyse des signaux. Le module de Synopsys est constitué de contrôleurs validés sur silicium, de blocs d’IP PHY et de vérification, tous prenant en charge les spécifications PCIe 1.1 à 5.0 et PIPE (PHY Interface for PCIE Express).

Dernière modification le vendredi, 19 juillet 2019 09:38
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

24/09/2019 - 26/09/2019
CIM 2019
24/09/2019 - 26/09/2019
Forum de l'électronique
24/09/2019 - 26/09/2019
Measurement World
08/10/2019 - 10/10/2019
Sepem Industries Angers
10/10/2019 - 10/10/2019
Journée technique du CFM

Capteurs et transmetteurs
Débitmètres Proline 300/500

Nouvelle génération de mesure de débitProline 300/500 vous offre une grande valeur ajoutée tout au [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Add-in
Le mot “add” anglais signifie que l’on ajoute quelque chose. “Add-in” et “Add-on” s’appliquent à l’ajout d’une extension matériel dans (“add-in”) ou sur (“add-on”) un ordinateur. La nuance est faible et on emploie en général indifféremment les deux termes.
Lorsque l’extension est une carte électronique, on parle aussi de carte d’extension ou de carte fille.
Quand il s’agit d’une extension “logiciel”, on parle plutôt de “plug-in”