Anritsu et dSpace collaborent pour la simulation V2I

Rédigé par  mercredi, 12 février 2020 10:56

La démonstration présente au MWC 2020 montrera la possibilité de tester complètement des applications Vehicle-to-Infrastructure (V2I).

Le japonais Anritsu, fabricant de solutions de test et mesure en RF et hyperfréquences, en optiques, en radiocommunications, etc., et l’allemand dSpace, fournisseur de solutions pour le développement et le test de calculateurs électroniques et de contrôles mécatroniques, vont profiter du Mobile World Congress (MWC) 2020, qui se déroulera du 24 au 27 février prochain à Barcelone (Espagne), pour présenter conjointement une démonstration d’intégration non parallèle d’un émulateur de réseau 5G dans un système Hardware-In-the-Loop (HIL).

Il s’agira de tester complètement des applications Vehicle-to-Infrastructure (V2I) destinées à optimiser la circulation et à partager les données issues de capteurs, à partir d’une simulation réaliste du véhicule et de l'environnement avec une infrastructure « intelligente » et une véritable communication 5G.

La démonstration s’articulera autour d’une station de test de communications radio MT8000A d’Anritsu, d’un système temps réel modulaire Scalexio de dSpace pour la simulation HIL. Ce système est complété par des modèles Simulink ASM (Automotive Simulation Models). Ils permettent de simuler le véhicule et son environnement, tels que la route, la circulation et les infrastructures, pour des tests réalistes.

Par ailleurs, une interface logicielle dédiée a été développée pour connecter la station MT8000 au système Scalexio et contrôler la liaison de données mobile 5G à l'arrière-plan pendant la simulation en temps réel. L’objectif de cette démonstration est de développer la prochaine génération d’applications automobiles destinées aux véhicules connectés.

Dernière modification le mercredi, 12 février 2020 10:58
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

02/09/2020 - 03/09/2020
Expobiogaz
03/09/2020 - 04/09/2020
Sido
16/09/2020 - 17/09/2020
Analyse industrielle
23/09/2020 - 24/09/2020
IoT World + MtoM Embedded
23/09/2020 - 24/09/2020
Microwave & RF
29/09/2020 - 01/10/2020
Sepem Industrie Avignon/Forum de l'électronique
29/09/2020 - 01/10/2020
Carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire (CFIA)
07/10/2020 - 08/10/2020
Forum Labo

Non classé
FAULHABER Spécialiste Systèmes d

Moteurs pas à pas La structure robuste, la grande plage de régimes et la puissance exceptionnelle dans [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
  • Entrées/sorties décentralisées Entrées/sorties décentralisées
    
Le système d'entrées/sorties décentralisées CPX-AP-I de Festo permet l'intégration facile de modules compacts et de terminaux décentralisés dans les principaux systèmes hôtes
.
    Lire la suite >
  • Antenne goniométrique pour localisation Antenne goniométrique pour localisation
    Narda Safety Test Solutions (STS ; groupe L3Harris Technologies) a présenté son antenne goniométrique automatique ADFA 2 (Automatic Direction Finding Antenna). Avec une gamme de fréquence étendue, elle permet, associée au récepteur temps réel SignalShark, de localiser de manière précise et sûre des signaux RF.
    Lire la suite >
  • Récepteur RF portable Récepteur RF portable
    Le récepteur de surveillance portable PR200 de Rohde & Schwarz permet d’analyser les émissions radios connues et inconnues et d’en localiser les sources, dans la gamme de fréquences de 8 kHz à 8 GHz.
    Lire la suite >
GPIB
General Purpose Information/Interface Bus : il s’agit d’un standard universellement utilisé pour interconnecter des instruments de mesure électronique (générateurs, oscilloscopes, etc.) afin de réaliser des bancs de test automatiques. Normalisé depuis 1975 sous la référence IEEE 488.1 (il avait été en fait introduit en 1965 par la division instrumentation de Hewlett-Packard, qui allait être rebaptisée Agilent Technologies par la suite), GPIB est une liaison parallèle à 24 fils avec un débit de 1 Mo/s et qui est capable de piloter 14 instruments. Une version plus rapide (8 Mo/s) est arrivée par la suite. L’IEEE 488 est désormais sérieusement concurrencée par Ethernet, USB et FireWire.
L’IEEE 488-2 définit le protocole de communication entre tous les équipements d’un bus GPIB. Il s’agit d’une interface logicielle définissant la structure des échanges sur le bus (protocole des contrôleurs, ouverture des lignes, renvoi d’états standards, etc.)