Keysight Technologies étend ses émulateurs 5G

Rédigé par  mercredi, 12 février 2020 11:07

Les fonctionnalités d’émulation de canaux 5G du dernier-né de la gamme Propsim contribuent au déploiement d’une connectivité transparente et d’expériences des utilisateurs finaux.

Avec le Propsim FS16, qui complète le Propsim F64, l’américain Keysight Technologies, le leader mondial en solutions de test et mesure électroniques, vient d’ajouter des fonctionnalités d’émulation de canaux 5G, qui contribuent au déploiement d’une connectivité transparente et d’expériences des utilisateurs finaux.

« Notre solution, doté de capacités de fading [évanouissement, NDR] cohérentes sur l'ensemble du flux de travail des appareils, permet à un écosystème connecté d’accélérer de manière rentable le développement et la commercialisation d’appareils 5G », indique Janne Kolu, directeur des solutions d’émulation de canaux de Keysight Technologies.

Le nouveau système permet aux fabricants de chipsets et d'appareils de vérifier les performances réelles de leurs nouveaux appareils 5G New Radio (NR), au-delà des tests de conformité prescrits par 3GPP, avec la prise en charge de bandes passantes ultra-larges (40, 100 ou 160 MHz, jusqu’à 1,2 GHz) dans les fréquences millimétriques (3 MHz à 6 GHz, jusqu’à 37-43,5 GHz avec le système M1740A), la technologie de formation de faisceaux (beamforming) et les configurations à antennes multiples (MIMO).

Intégrée dans un émulateur de canal RF 5G NR compact et modulaire, la nouvelle solution de Keysight Technologies se distingue par un nombre évolutif de canaux d'évanouissement (2 à 256 ou 1 024 canaux), pour créer un chemin abordable vers le test d'une large gamme de conceptions MIMO, et une prise en charge d'un évanouissement bidirectionnel réaliste, pour vérifier les liaisons montante et descendante d'un appareil.

Les utilisateurs peuvent également disposer d’une capacité d'évanouissement unidirectionnel, qui concentre la capacité d'évanouissement sur la liaison descendante pour un test efficace du récepteur de l'appareil. Cela conduit à une prise en charge complète des exigences de test MIMO Over-The-Air (OTA) spécifiées par 3GPP.

Dernière modification le vendredi, 14 février 2020 15:18
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

02/09/2020 - 03/09/2020
Expobiogaz
03/09/2020 - 04/09/2020
Sido
16/09/2020 - 17/09/2020
Analyse industrielle
23/09/2020 - 24/09/2020
IoT World + MtoM Embedded
23/09/2020 - 24/09/2020
Microwave & RF
29/09/2020 - 01/10/2020
Carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire (CFIA)
29/09/2020 - 01/10/2020
Sepem Industrie Avignon/Forum de l'électronique
07/10/2020 - 08/10/2020
Forum Labo
14/10/2020 - 15/10/2020
Mesures Solutions Expo

Non classé
FAULHABER Spécialiste Systèmes d

Inventé par Dr. Fritz Faulhaber père et breveté en 1958, la bobine á bobinage oblique de FAULHABER [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
  • Imageurs thermiques pour fours Imageurs thermiques pour fours
    Ametek Land a introduit les caméras boroscopes d’imagerie infrarouge radiométrique à longueur d’onde courte NIR-Borescope-2K et NIR-Borescope-640.
    Lire la suite >
  • Transmetteur de point de rosée Transmetteur de point de rosée
    Le transmetteur de point de rosée SF82, développé par Michell Instruments (groupe Process Sensing Technologies) affiche un temps de réponse de 6 s (de -60 à -20 °C) ou 40 s (de -20 à -60 °C), alors que les modèles Easidew sont limités à 5 min.
    Lire la suite >
  • Capteur d’humidité relative Capteur d’humidité relative
    Le capteur P14 4051 Rapid Thermo d’IST fournit une solution personnalisée pour les applications météorologiques et soumises à des conditions environnementales élevées (températures extrêmement basses, exposition à la condensation).
    Lire la suite >
LSE
Limite Supérieure d’Explosivité. La LSE d’un gaz ou d’une vapeur est la concentration minimale en volume dans l’air au-dessous de laquelle il peut être enflammé ou, si l'on préfère, la concentration volumique de gaz au-dessus de laquelle il n'y a pas assez d'oxygène pour assurer la propagation de la combustion dans le mélange en phase gazeuse. De la même manière, on définit la LIE, limite inférieure d'explosivité.