Mesure du taux d'erreur sur des réseaux 10 Gbit

S'intégrant dans le système de mesure modulaire AQ2200 de Yokogawa, le module AQ 2200-601 est destiné au test de réseaux 10 Gbit/s. Il intègre un générateur de trame, un détecteur d'erreur ainsi qu'un générateur de signal.
· Génération de séquences de 256 bits de long (extensible à 64 Mbit en option), incluant des signaux binaires pseudo-aléatoires (PRBS) de PRBS7 à PRBS31
· Débit réglable de 9,95 à 11,32 Gbit/s, par pas de 1 kHz
· Amplitude de sortie : réglable de 0,5 à 2 Vpp, par pas de 10 mV
· Offset : réglable de –2,0 à +3 V, par pas de 10 mV
· Crosspoint : réglable de 30 à 70 %, par pas de 1 %
· Sortie trigger pour la synchronisation d'un oscilloscope
· Entrées synchronisation (pour horloge externe 10 Gbit/s, ainsi que 1/16 ou 1/64) permettant de réaliser un test de taux d'erreur lorsque du jitter (gigue) est délibérément ajouté à la trame de données.
· Possibilité de récupérer le signal d'horloge à partir des données, permettant ainsi de réaliser des synchronisations lorsque le signal des données est le seul disponible (fonction nécessaire pour les communications optiques puisque le flux de données est souvent le seul transmis)
Dernière modification le vendredi, 14 avril 2006 02:00
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

02/09/2020 - 03/09/2020
Expobiogaz
03/09/2020 - 04/09/2020
Sido
16/09/2020 - 17/09/2020
Analyse industrielle
23/09/2020 - 24/09/2020
IoT World + MtoM Embedded
23/09/2020 - 24/09/2020
Microwave & RF
29/09/2020 - 01/10/2020
Carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire (CFIA)
29/09/2020 - 01/10/2020
Sepem Industrie Avignon/Forum de l'électronique
07/10/2020 - 08/10/2020
Forum Labo
14/10/2020 - 15/10/2020
Mesures Solutions Expo

Capteurs et transmetteurs
Thermorésistance iTHERM TM411 | Endress+Hauser

Cette thermorésistance iTHERM a été conçue pour répondre aux exigences de l'agroalimentaire et des [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
  • Transmetteur de pression Transmetteur de pression
    Krohne a ajouté le transmetteur de pression Optibar PM 3050, en remplacement de l’Optibar P 3050, pour les applications de mesure de pression et de niveau sur des gaz, des liquides ou des vapeurs, dans de nombreuses industries (Atex et IECEx Ex ia, 3A, EHEDG…).
    Lire la suite >
  • Détecteurs de niveau à lames vibrantes Détecteurs de niveau à lames vibrantes
    La nouvelle génération des détecteurs à lames vibrantes Liquiphant FTL51B d’Endress+Hauser communique désormais en Bluetooth, avec l'application propriétaire SmartBlue (Android et iOS).
    Lire la suite >
  • Indicateurs Atex/IECEx Ex eb Indicateurs Atex/IECEx Ex eb
    Certifiés Atex et IECEx Ex eb Zones 1 et 2, les indicateurs 4-20 mA Hart alimentés par la boucle BA304SG et BA324SG de Beka représentent des alternatives plus économiques aux indicateurs antidéflagrants Ex d, sans mettre en œuvre une barrière Zener ou un isolateur.
    Lire la suite >
Repliement de spectres

La transformée de Fourier permet d'obtenir le spectre en fréquence d'un signal. Lorsque l'on numérise un signal et que l'on calcule son spectre, on obtient le spectre du signal, mais aussi une duplication de ce spectre en un nombre infini (du moins en théorie) d'exemplaires. Les différents spectres obtenus sont centrés autour des différents multiples de la fréquence d'échantillonnage (Fe, 2 Fe, 3 Fe, etc.). Si le théorème de Shannon a été respecté (voir définition de ce terme), c'est-à-dire si la fréquence d'échantillonnage est au moins deux fois plus élevée que la fréquence maximale contenue dans le signal, il suffit de faire un filtrage autour de ± Fe/2 pour obtenir le spectre du signal.

Si par contre le théorème de Shannon n'est pas respecté, les différents spectres répliqués se recouvrent "sur les bords" et au niveau des zones de recouvrement, les spectres s'additionnent. Tout se passe comme s'il y avait un repliement du spectre sur lui-même. Le spectre restitué après filtrage ne correspond donc pas totalement au spectre réel du signal et les analyses sont donc faussées. Plus le recouvrement est important, moins le spectre restitué correspond au spectre réel du signal.