La mesure tridimensionnelle gagne en rapidité

Rédigé par  jeudi, 02 mars 2017 23:35

Conçues pour fonctionner en bord de ligne de production, les machines Scanflash signées du fabricant français ESPI sont présentées comme étant 10 fois plus rapides que les MMT conventionnelles.

ESPI, concepteur et fabricant français de solutions de mesure et de pilotage des machines-outils, a dévoilé il y a peu une machine de mesure tridimensionnelle (MMT) baptisée Scanflash et annoncée comme étant 10 fois plus rapide qu’une MMT traditionnelle. Conçue pour travailler en bord de ligne de production, cette solution développée et fabriquée en France permet de contrôler, en seulement quelques dizaines de secondes, la dérive d’un process d’usinage à partir de la mesure des pièces fabriquées et de calculer les corrections d’outils à appliquer aux machines-outils pour rectifier le tir. 

« Le concept de Scanflash a été imaginé puis conçu et fabriqué suite aux discussions que nous avons eues avec nos clients. Ceux-ci souffraient de la lenteur de mesure des MMT et des goulots d'étranglement provoqués dans le processus de production. Grâce à une vitesse de mesure dix fois supérieure aux MMT classiques avec une précision inférieure au micron, Scanflash leur permet de gagner en productivité », précise Fabrice Moreau, directeur commercial d’ESPI.

Retour sur investissement inférieur à 12 mois

Capables de supporter des températures allant de 10°C à 45°C  et une humidité relative de 20 à 80 %, ces machines affichent une précision de +/- 0,2 à 0,75 µm, une résolution de 0,1 µm avec une vitesse de palpage de 8 à 30 mm/s et un temps de cycle inférieur à 1 seconde par caractéristique. Elles sont pilotées par commande numérique et les mouvements sont assurés par des moteurs linéaires délivrant des vitesses maximales de 600 mm/s et des accélérations jusqu'à 4 m/s². Le contrôle des pièces est réalisé par palpage en une seule opération. Le changement automatique du stylet s’effectue en moins de trois secondes.

Par ailleurs, ces machines s'affranchissent des variations de température en corrigeant automatiquement les effets de dilatation des mécanismes de la machine et du matériau de la pièce à contrôler. Qui plus est, elles peuvent être déplacées facilement dans l'atelier au gré de la localisation des machines à contrôler.

Et Fabrice Moreau de rajouter : « Pour certains de nos clients dans les domaines de l’aéronautique, de l’automobile, de l’horlogerie et de la mécanique de précision, la disponibilité immédiate des mesures associée au gain de temps du réglage des machines-outils ont permis des retours sur investissement largement inférieurs à 12 mois ».

Dernière modification le jeudi, 09 mars 2017 16:21
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

Découvrir Recevoir un n° Feuilleter S'abonner
Pas d'événement

Capteurs et transmetteurs
Radar de niveau Micropilot FMR10/FMR20

Micropilot FMR10/FMR20 -Pour les cuves de stockage et le domaine de l’eauEndress+Hauser frappe un grand [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
RTU
Remote Terminal Unit, unité déportée.