La mesure 3D robotisée devient plus autonomie et flexible

Rédigé par  jeudi, 14 septembre 2017 13:03
En coopération avec le roboticien Kuka, Metrologic Group a développé une solution robotisée de mesure 3D associant un robot collaboratif, une plateforme autonome mobile, un scanner laser et un logiciel de pilotage capable de gérer à la fois la mesure 3D et le pilotage de la plateforme robotisée.
Lors du dernier salon Control qui s'est déroulé en mai dernier à Stuttgart, Metrologic Group, entreprise française basée à Meylan (38) et spécialisée dans les solutions logicielles dédiées à la mesure 3D, a franchi une étape supplémentaire dans la mesure 3D robotisée avec son système Metrolog X4 iRobot. Il s'agit d'une plateforme robotisée de mesure 3D mobile et autonome, capable de se déplacer sur la ligne de production là où les besoins en mesure et inspection 3D se font sentir.
 
Cette plateforme associe un robot collaboratif multiaxe iiwa développé par Kuka, positionné sur une plateforme robotisée mobile KMR elle aussi développée par le roboticien allemand, un dispositif de mesure 3D et la solution logicielle Metrolog X4 conçue par Metrologic Group. En plus de l'autonomie (le KMR se déplace de manière totalement autonome grâce au scanner laser embarqué) et de la maniabilité (la plateforme mobile peut effectuer des déplacements omnidirectionnels et des rotations à 360°) de cette solution de mesure 3D robotisée, l'originalité du Metrolog X4 i-Robot réside dans le fait que le logiciel Metrolog X4 de Metrologic Group gère à la fois toutes les fonctionnalités de mesure 3D du système et le pilotage intégral du robot collaboratif et de la plateforme mobile.
 
Le système de mesure 3D proprement dit est basé sur un scanner laser embarqué à très haute vitesse d'acquisition (un modèle Faro dans le cas de notre photo) au bout d'un cobot multiaxe qui fait office de simple outil porteur. Indépendante de la précision du robot (et donc du robot employé), la précision de la mesure 3D est assurée soit par une caméra de suivi séparée qui suit le boîtier du capteur laser équipé de led infrarouges de positionnement, soit par un système de laser tracker.
L'aéronautique et l'automobile sont les principales applications ciblées.
 
 
Dernière modification le jeudi, 14 septembre 2017 13:03
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

11/09/2018 - 11/09/2018
Industrie du futur : lever les derniers doutes
20/09/2018 - 20/09/2018
Journée technique du CFM
25/09/2018 - 27/09/2018
Sepem Avignon
25/09/2018 - 28/09/2018
Micronora
03/10/2018 - 04/10/2018
Journées nationales de la mesure (J’M)
16/10/2018 - 16/10/2018
Digital Industry Summit
23/10/2018 - 24/10/2018
Enova Paris

Capteurs et transmetteurs
Thermorésistance iTHERM TM411 | Endress+Hauser

Cette thermorésistance iTHERM a été conçue pour répondre aux exigences de l'agroalimentaire et des [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Pupitre et Panel PC encastrables Pupitre et Panel PC encastrables
    P { margin-bottom: 0.21cm; } Beckhoff propose deux nouveaux Panel PC sans ventilateur (CP6600 et CP 6700) et un pupitre passif (CP6900), tous au format 10,1 pouces. Ils sont conçus pour les applications nécessitant un niveau de performance moyenne ou basse.
    Lire la suite >
  • Robot de pipetage Robot de pipetage
    Integra Biosciences a étendu sa gamme de robots de pipetage, avec l’introduction du modèle Assist Plus.
    Lire la suite >
  • Testeur de connectivité WLAN MIMO 2x2 Testeur de connectivité WLAN MIMO 2x2
    Avec l’option logicielle MX886200A-010, le testeur de connectivité sans fil MT8862A d’Anritsu permet désormais de réaliser des mesures MIMO 2x2 sur les équipements WLAN, ce qui permet d’identifier la cause des erreurs de communication et, donc, d’améliorer la qualité des équipements.
    Lire la suite >
HART
Highway Adressable Remote Terminal, terminal déporté adressable par réseau. Hart, développé à l’orgine par Fisher Rosemount (aujourd’hui Emerson Process Management) est aujourd’hui un standard universel dans le domaine des capteurs et des vannes. Ce standard a été développé à l’origine pour permettre d’accéder à distance (par exemple depuis le système de contrôle-commande) aux informations numériques contenues dans les capteurs et les vannes. La liaison est bi-directionnelle : il est par exemple possible de paramétrer l’échelle de mesure du capteur (depuis le système de contrôle-commande, évitant ainsi à un opérateur d’avoir à se déplacer) ou de lire les informations de diagnostic présentes dans le capteur.
Hart doit son succès au fait que les informations numériques en question sont envoyées sur la liaison analogique 4-20 mA tout à fait classique du capteur ou de la vanne. Pour le mettre en œuvre, il n’est donc pas nécessaire de remettre en cause le câblage existant. Le succès de Hart a sans doute freiné la pénétration des bus de terrain dans les applications de process.