Nomination à la tête du Cetim Saint-Etienne

Rédigé par  jeudi, 22 février 2018 11:36
Pierre Chalandon, nouveau directeur opérationnel du site de Saint Etienne du Cetim. Pierre Chalandon, nouveau directeur opérationnel du site de Saint Etienne du Cetim. ©BrunoCohen

C’est Pierre Chalandon qui a été nommé au poste de directeur opérationnel de son site stéphanois.

Le Centre technique des industries mécaniques (Cetim) vient de nommer Pierre Chalandon (voir photographie) au poste de directeur opérationnel de son site de Saint Etienne (Loire), la nomination étant effective depuis le 1er janvier.

Ingénieur de l’Ecole nationale supérieure des Mines d’Alès et diplômé d’un mastère spécialisé de l’Ecole des Mines de Paris, Pierre Chalandon, qui est âgé de 42 ans, intègre le groupe PSA en 2000 en tant qu’expert en tribologie. En 2005, il devient chef de service en tribologie et assemblage, puis chef de service Matériaux et procédés métalliques.

Après avoir pris la responsabilité du « Projet Innovation », toujours au sein du groupe français, il entre au Cetim en 2011 en tant que responsable du pôle Ingénierie des assemblages sur les sites de Nantes (Loire-Atlantique) et de Saint-Etienne, où il dirigera une équipe de 35 personnes dédiée à la R&D et aux prestations.

Dans ces nouvelles fonctions, Pierre Chalandon a en charge la responsabilité du site, la coordination pour l’ensemble du centre technique des activités d’ingénierie des assemblages, des procédés performants et innovants, ainsi que de la performance industrielle durable.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

26/03/2019 - 28/03/2019
Sepem industries Toulouse
01/04/2019 - 05/04/2019
Foire de Hanovre
03/04/2019 - 04/04/2019
Enova Nantes
10/04/2019 - 11/04/2019
Sido

Capteurs et transmetteurs
Pression différentielle Deltabar PMD75

Le transmetteur de pression différentielle Deltabar PMD75 avec capteur piézorésistif et membrane métallique [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
UHF
Ultra High Frequency, ultra-hautes fréquences : ce terme est ancien et il avait été défini pour qualifier un domaine de fréquences très élevé pour l’époque. En fait, il ne s’agit pas de fréquences si élevées que cela (300 MHz- 3 GHz). Les UHF sont au-dessus de la gamme VHF (laquelle couvre la plage 30 MHz-300 MHz). Aujourd’hui, pour ces deux bandes, on parle plutôt de “plage RF” (radiofréquences). Au-dessus de 3 GHz, on entre dans le domaine des hyperfréquences.