Hexagon booste la mesure 3D dans l’atelier

Rédigé par  vendredi, 01 juin 2018 14:06

Le groupe suédois sort le Blaze 600A, un système optique de mesure 3D qui se veut à la fois rapide, précis et flexible, tout en s’installant au plus près de la zone de fabrication.

Hexagon Manufacturing Intelligence, la division du groupe Hexagon AB spécialisée en métrologie, vient de lancer la solution de mesure optique 3D automatisée Blaze 600A, conçue pour s’intégrer à des installations robotiques au sein même de l’atelier. Basé sur la technologie de scanner à lumière blanche, cet outil fournit rapidement les données sur les caractéristiques et la surface des objets, se montrant « nettement supérieur aux systèmes antérieurs en termes de précision et de répétabilité », selon le fabricant suédois.

Le Blaze 600A se veut également flexible et propose à cet effet deux configurations de projection et différents paramètres autorisant un large champ de vision. La capture rapide de nuages de points de haute densité, combinée à la technologie de projection améliorée, optimise l’inspection d’une grande diversité de pièces, qu’elles soient brillantes, réfléchissantes, noires ou en matériau composite, sans préparation de surface.

Un autre atout mis en avant par Hexagon, réside dans la capacité de son nouveau système à travailler dans la zone de fabrication afin d’accélérer les opérations d’inspection. Il bénéficie pour cela d’une conception adaptée à la prise de mesures dans des conditions industrielles difficiles, comprenant entre autres la protection des composants optiques par un boîtier rigide et stable en température. De plus, l’acquisition à haute vitesse des données limite la sensibilité aux facteurs extérieurs, tels que les vibrations ou les variations de lumière ambiante.

Dernière modification le vendredi, 01 juin 2018 14:06
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans


Non classé
Memograph M RSG45

L'enregistreur graphique évolué est un système flexible et performant pour l'organisation des valeurs [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
HACCP
Hazard Analysis and Critical Control Point, analyse des risques et contrôle des points critiques. Les Américains prononcent “Hassip”. L’HACCP s’applique surtout dans les industries alimentaires et pharmaceutiques et il rassemble les bonnes pratiques dans ce domaine. L’HACCP s’articule autour de sept principes :
- L’analyse des risques potentiels (contamination microbienne, présence d’une toxine chimique, d’un morceau de verre ou de métal, par exemple) et la manière de les contrôler.
- Le contrôle des points critiques afin d’éliminer totalement le risque. Parmi les moyens couramment utilisés pour cela, on peut citer la cuisson, la réfrigération et la détection de présence de particules métalliques (qui peuvent apparaître lorsqu’il s’agit de produits malaxés ou broyés).
- La recherche de mesures préventives pour chaque point critique, avec les valeurs limites. Il peut par exemple s’agir d’une température et d’un temps minimum de cuisson.
- La mise en place de procédures pour s’assurer que les points critiques sont effectivement bien pris en compte. Ceci peut être fait par la désignation de responsables chargés de telle ou telle opération.
- La mise en place d’actions correctives lorsque le suivi montre que certaines procédures ou mesures préventives n’ont pas été correctement prises en compte.
- L’établissement de procédures pour vérifier que le process fonctionne correctement. Pour cela, on peut par exemple utiliser des enregistreurs qui vont relever les températures et les temps de cuisson.
- La mise en place d’un système de gestion de la documentation de l’ensemble du système HACCP