La tomographie arrive dans le développement de prototypes automobiles

Rédigé par  mardi, 04 septembre 2018 11:39
La tomographie arrive dans le développement de prototypes automobiles BMW Group

Pour la première fois dans l’industrie automobile, la technologie à rayons X a été mise en œuvre sur des prototypes chez BMW.

Le constructeur automobile allemand BMW a annoncé avoir introduit la tomographie numérique (Computer Tomography ou CT) dans le développement, la production et l’analyse de prototypes, « une première dans l’industrie automobile », affirme-t-il. Grâce à cette technologie, qui a été installée dans l’usine pilote du Centre de recherche et d’innovation (FIZ) de Munich, la gamme complète de véhicules, de la Mini à la Rolls-Royce, peut désormais être contrôlée avec une très bonne qualité, même aux premiers stades du développement.

« L’utilisation de ce système de tomographie est un grand pas en avant, car il nous aidera à améliorer la qualité de nos produits. Nous pouvons en effet maintenant analyser nos prototypes dans les moindres détails, sans avoir à d’abord les démonter », explique Udo Hänle, responsable de l’intégration de la production et de l’usine pilote. Le nouveau système permet d’examiner les véhicules d’une manière qui ne serait pas possible avec les systèmes de tomographie numérique classiques et statiques. « En fin de compte, cela nous permettra d’intégrer encore plus rapidement de nouvelles technologies dans une série de véhicules », ajoute-t-il.

Pour Michael Koch, responsable de l'analyse des matériaux et des processus, « nous utilisons les scanners CT et à rayons X pour vérifier les pièces de véhicules depuis de nombreuses années, mais ce dernier système amène l'assurance qualité à un tout autre niveau. Nous pouvons désormais analyser nos véhicules jusqu'au niveau du micromètre. » Ce degré de détail est nécessaire pour vérifier les soudures et les raccords à vis, vérifier l'état du corps avant et après la peinture, lorsque les températures extrêmes peuvent affecter les liaisons adhésives. Les résultats de l'analyse sont ensuite utilisés comme base pour apporter des modifications ciblées à la production en série.

Plus concrètement, l'analyse est réalisée par quatre robots coordonnés, qui se déplacent autour du prototype (ils travaillent par paires) pour produire plusieurs milliers d'images en coupe. Les données collectées sont ensuite transmises à un programme informatique spécialement conçu pour calculer une image en 3D à plusieurs couches. C’est la base d'une analyse détaillée du fonctionnement interne du véhicule, offrant des informations sur des objets aussi petits que 100 µm.

« En travaillant avec des spécialistes en rayons X et des ingénieurs d’usine, nous avons pu améliorer le logiciel du système de test via des mesures de test complètes effectuées sur la carrosserie », explique Philipp Janello, chef de projet au sein du groupe BMW. Les ingénieurs du constructeur allemand et le centre de développement Fraunhofer pour la technologie à rayons X (EZRT) ont passé deux ans à développer ce nouveau système.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

25/09/2018 - 28/09/2018
Micronora
25/09/2018 - 27/09/2018
Sepem Avignon
27/09/2018 - 27/09/2018
Journée technique de l'Exera
03/10/2018 - 04/10/2018
Journées nationales de la mesure (J’M)
11/10/2018 - 11/10/2018
Journée technique de l'IO-Link France
16/10/2018 - 16/10/2018
Digital Industry Summit
18/10/2018 - 18/10/2018
Les Assises du MES
23/10/2018 - 24/10/2018
Enova Paris

Non classé
Dynamique des structures

De l’acquisition aux résultatsL’analyse de structure est un puissant outil pour comprendre le comportement [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Kit de développement pour caméras 3D Kit de développement pour caméras 3D
    IDS Imaging Development Systems diffuse la version 2.2 du kit de développement logiciel (SDK) pour ses caméras 3D Ensenso. Il offre un traitement d'image plus efficace, basé sur une carte graphique Nvidia CUDA (Compute Unified Device Architecture) avec processeur graphique (GPU).
    Lire la suite >
  • Camera intelligente Camera intelligente
    La caméra intelligente Neon-1021 x86 d'ADlink Technologies intègre différents logiciels de vision, permettant de choisir le mieux adapté et de profiter d’un éventail de fonctions très étendu.
    Lire la suite >
  • Logiciel d'ingénierie
 Logiciel d'ingénierie

    Siemens a ajouté des extensions fonctionnelles à son outil d'ingénierie TIA Portal V15.1. Celles-ci sont axées sur les tests et les simulations.

    Lire la suite >
Boundary Scan
La technique “boundary scan” (balayage de la périphérie) est pratique pour accéder individuellement aux circuits intégrés numériques présents sur une carte électronique. Les différentes broches des composants et les différents composants sont raccordés sur un bus spécialisé (Boundary Scan) accessible depuis le connecteur de la carte. Cette technique permet de réaliser de la programmation in-situ de composants (mémoires et micro-contrôleurs) et de tester ces composants. Le gros intérêt du Boundary Scan est d’éviter de recourir au traditionnel lit à clous, encombrant, peu flexible (il faut en développer un pour chaque type de carte à tester) et coûteux. Revers de la médaille, cette technique impose d’utiliser des versions Boundary Scan des composants classiques, qui nécessitent plus de surface sur le silicium et sont donc plus onéreuses.
Le terme Boundary Scan est également connu sous le nom de JTAG et il fait l'objet d'une norme (IEEE 1149.1).