Creaform ouvre un bureau en Espagne

Rédigé par  vendredi, 26 octobre 2018 15:36

Cette présence locale répond à la forte demande du marché espagnol en solutions de mesures automatisées, provenant en particulier des secteurs de l’automobile et de l’aérospatial.

Le québécois Creaform, fournisseur d’instruments de mesure 3D portables, a encore renforcé sa présence en Europe avec l’ouverture d’un bureau à Barcelone en Espagne. Cette démarche répond à la demande croissante du marché espagnol en services et systèmes de métrologie, issue en particulier des secteurs de l’automobile et de l’aérospatial, deux industries clés pour Creaform.

« Nous avons constaté une augmentation de la demande en solutions automatisées de contrôle qualité et nous y répondons avec Cube-R, notre nouvelle MMT à numérisation 3D », explique Marc-Antoine Schneider, responsable régional chez Creaform. Si l'ouverture d'un bureau local de ventes directes et de services était « une évolution logique » pour le québécois, celui-ci précise qu’il compte également poursuivre sa collaboration avec des distributeurs bien implantés dans la région.

Cet établissement en Espagne s’inscrit dans la stratégie d’expansion mondiale de Creaform qui a ouvert, ces deux dernières années, des bureaux au Brésil, en Italie, à Singapour et en Corée du Sud.

Dernière modification le vendredi, 26 octobre 2018 15:36
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

30/01/2019 - 31/01/2019
20e Carrefour de l’eau
30/01/2019 - 31/01/2019
Biogaz Europe 2019
05/02/2019 - 06/02/2019
Analyse Industrielle

Non classé
Memograph M RSG45

L'enregistreur graphique évolué est un système flexible et performant pour l'organisation des valeurs [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
SDH
Synchronous Digital Hierarchy. Normalisée par l’UIT au début des années 1990 (et connue aux Etats-Unis sous le nom de Sonet), la hiérarchie numérique synchrone définit une infrastructure de transport dans les réseaux de télécommunications sur fibre optique. Elle a été développée pour faciliter l’évolution vers les hauts débits, simplifier la gestion de la bande passante et améliorer les possibilités d’exploitation et de maintenance des réseaux télécoms. La SDH définit en particulier des niveaux successifs de multiplexage des voies de transmission : STM-1 (ou Sonet OC-3) à 155,52 Mbit/s, STM-4 (OC-12) à 622,08 Mbit/s, STM-16 (OC-48) à 2,488 Gbit/s et STM-64 (OC-192) à 9,953 Gbit/s. Brasseurs, multiplexeurs d’insertion/extraction et systèmes de ligne sont les trois principaux équipements SDH. (Définition Electronique International Hebdo)