Capteur de position LVDT pour environnements extrêmes


Rédigé par  jeudi, 10 janvier 2019 10:37

NewTek Sensor Solutions propose désormais les capteur de position LVDT sans contact P-520. Ils sont conçus pour les milieux à haute pression et haute température, tels que ceux des industries pétrolières et gazières.


# Plage de température de fonctionnement : jusqu'à +204 ou +538 °C

# Plage de pression : jusqu'à 1 380 bar

# Boîtier hermétiquement scellé

# Résistance aux produits corrosifs

# Résistance aux chocs et aux vibrations

# Diamètre : 13,2 mm

# Versions personnalisables


NewTek Sensor Solutions
www.newteksensors.com

Dernière modification le jeudi, 10 janvier 2019 10:39
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

26/03/2019 - 28/03/2019
Sepem industries Toulouse
01/04/2019 - 05/04/2019
Foire de Hanovre
03/04/2019 - 04/04/2019
Enova Nantes
10/04/2019 - 11/04/2019
Sido

Mesure mécanique, vision et CND
Analyseurs de bruit et vibration

Les analyseurs OROS permettent de mesurer et d'analyser de 2 à + de 1000 voies.Conçus pour de l’analyse [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Interface opérateur pour machines
 Interface opérateur pour machines

    La nouvelle gamme de terminaux graphiques Allen-Bradley PanelView  5510 de Rockwell Automation est conçue pour améliorer l'expérience des utilisateurs de machines, et propose un haut niveau d'intégration avec le contrôleur.

    Lire la suite >
  • Panel PC multitouch
 Panel PC multitouch

    Factory Systèmes a lancé une nouvelle génération de Panel PC Galium. Elle intègre notamment des fonctionnalités de gestuelles multitouch, comme les smartphones.
    Lire la suite >
  • Bornes EtherCAT compactes
 Bornes EtherCAT compactes

    Les nouvelles bornes EtherCAT ELX compactes de Beckhoff permettent la transmission de signaux, et intègrent la sécurité pour les applications en zone explosive.
    Lire la suite >
Bytecode
Les programmes source écrits en Java et Visual Basic sont compilés en bytecode pour être ensuite exécutés par leurs interpréteurs respectifs.