Leica Geosystems prend position en Afrique

Rédigé par  vendredi, 09 novembre 2018 16:00

Le spécialiste en information géospatiale ouvre un bureau au Maroc pour accompagner le développement économique local et se positionner sur les projets à venir en Afrique.

Leica Geosystems, la filiale du groupe suédois Hexagon spécialisée dans les solutions de capture et d’analyse d’information spatiale, vient d’ouvrir un bureau à Casablanca au Maroc. Cette extension répond aux progrès économiques enregistrés dans ce pays depuis plusieurs années et s’inscrit dans la stratégie de croissance internationale de Leica basée sur la mise à disposition d’experts et de services locaux pour les clients et partenaires.

Le plan de développement économique lancé par le Maroc concerne notamment les infrastructures routières, ferroviaires et portuaires. Le premier bureau marocain devrait ainsi permettre à Leica d’accompagner les industriels locaux dans ces projets, tout en favorisant de futurs développements au niveau de l’Afrique.

Autant d’opportunités régionales pour lesquelles Faiz Oumghar, responsable de Leica Geosystems au Maroc, compte bien se positionner « à la fois en pionnier et en leader ». Il précise: « Avec le développement économique du Maroc et de l’Afrique en général, les professionnels ont besoin de s’appuyer sur des produits de qualité et des solutions fiables. Nous voulons nous différencier par notre savoir-faire en capture géospatiale suivant une approche qualitative ».

Dernière modification le vendredi, 09 novembre 2018 16:00
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

05/03/2019 - 08/03/2019
Global Industrie
12/03/2019 - 14/03/2019
CFIA
13/03/2019 - 13/03/2019
Journée technique du CFM
26/03/2019 - 28/03/2019
Sepem industries Toulouse
01/04/2019 - 05/04/2019
Foire de Hanovre

Capteurs et transmetteurs
Détecteur de niveau à lames vibrantes Liquiphant

Le Liquiphant FTL31 est un détecteur de niveau pour les liquides. Le FTL31 est conçu pour les applications [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Régulateur PID

La régulation a pour objectif de maintenir à un niveau prédéterminé un paramètre de process (une température, une pression, un niveau, un débit, une position, une vitesse, etc.). Pour ce faire, le régulateur agit sur une valeur réglante (pour par exemple commander une résistance chauffante, une vanne, un robinet, un moteur, etc.).

Le régulateur PID est de loin le régulateur le plus répandu et le plus facile à mettre en œuvre. Ce type de régulation (voir aussi la définition de ce terme) consiste à associer trois actions :

  • action proportionnelle (P) : la grandeur de sortie du régulateur est directement proportionnelle à l’écart entre la grandeur mesurée et la valeur de consigne. Avec ce type de régulation, la valeur mesurée n’atteint jamais la valeur de la consigne : le rôle du régulateur est de minimiser cet écart.
  • action intégrale (I) : l’action intégrale permet d’annuler l’écart entre la mesure et la consigne et donc d’améliorer la précision de la régulation. Elle consiste à réaliser une intégration (au sens mathématique du terme) de l’écart. L’action intégrale est pratiquement toujours associée à une action proportionnelle.
  • action dérivée : celle-ci consiste à dériver (au sens mathématique du terme) l’écart entre la mesure et la consigne. L’action dérivée permet de raccourcir le temps de réponse de la régulation et de stabiliser la régulation (lorsque les variations de la grandeur contrôlée sont rapides). L’action dérivée est complémentaire de l’action proportionnelle.