OneProd simplifie le diagnostic des machines tournantes

Rédigé par  vendredi, 07 décembre 2018 15:58

Le spécialiste des mesures de vibrations sort le Bearing Defender, une solution sans fil qui effectue en 10 secondes le diagnostic d’un roulement, favorisant ainsi la maintenance prédictive des machines.

OneProd, une marque du groupe français Acoem spécialisée dans la surveillance des machines tournantes, présente sa nouvelle solution sans fil Bearing Defender, qui réalise le diagnostic instantané de l’état de santé d’un roulement par une analyse vibratoire. Dans le contexte de développement de l’Industrie 4.0, cet outil facilite la mise en place d’une démarche de maintenance prédictive des machines.

Le Bearing Defender a été conçu pour une utilisation aisée au travers d’interfaces visuelles ne nécessitant aucune formation préalable. Par simple sélection des plages de vitesse et de puissance ainsi que du type de montage de la machine, l’appareil détermine un éventuel problème de roulement, de balourd, de désalignement ou tout autre défaut. Basé sur la technologie brevetée Defect Factor, il effectue des mesures triaxiales et traite les résultats en seulement 10 secondes.

Se voulant résolument mobile, l’appareil sans fil est piloté par une application compatible avec les smartphones et tablettes iOS ou Android. Il permet le contrôle de machines peu accessibles et bénéficie de batteries rechargeables assurant 8 heures d’autonomie en activité de mesure.

Dernière modification le vendredi, 07 décembre 2018 15:58
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

30/01/2019 - 31/01/2019
20e Carrefour de l’eau
30/01/2019 - 31/01/2019
Biogaz Europe 2019
05/02/2019 - 06/02/2019
Analyse Industrielle

Non classé
FAULHABER Spécialiste Systèmes d

Inventé par Dr. Fritz Faulhaber père et breveté en 1958, la bobine á bobinage oblique de FAULHABER [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
SDH
Synchronous Digital Hierarchy. Normalisée par l’UIT au début des années 1990 (et connue aux Etats-Unis sous le nom de Sonet), la hiérarchie numérique synchrone définit une infrastructure de transport dans les réseaux de télécommunications sur fibre optique. Elle a été développée pour faciliter l’évolution vers les hauts débits, simplifier la gestion de la bande passante et améliorer les possibilités d’exploitation et de maintenance des réseaux télécoms. La SDH définit en particulier des niveaux successifs de multiplexage des voies de transmission : STM-1 (ou Sonet OC-3) à 155,52 Mbit/s, STM-4 (OC-12) à 622,08 Mbit/s, STM-16 (OC-48) à 2,488 Gbit/s et STM-64 (OC-192) à 9,953 Gbit/s. Brasseurs, multiplexeurs d’insertion/extraction et systèmes de ligne sont les trois principaux équipements SDH. (Définition Electronique International Hebdo)