Sematec Métrologie se dote d’un tomographe haut de gamme

Rédigé par  vendredi, 12 avril 2019 15:27
Sematec Métrologie se dote d’un tomographe haut de gamme Nikon Metrology

Cet équipement va permettre à la société de réaliser des contrôles non destructifs, des missions de numérisation et de rétro-conception.

Le français Sematec Métrologie, filiale du groupe suédois Hexagon spécialisée dans les prestations de services en mesure dimensionnelle, vient d’annoncer la disponibilité d’un nouveau tomographe numérique haut de gamme, le modèle XTH450 du japonais Nikon Metrology.

Cet équipement va permettre à la société de réaliser des contrôles non destructifs, tels que l’inspection matière, des cartographies couleur et des écarts dimensionnels, ainsi que des missions de numérisation et de rétro-conception. La nouvelle machine permet de contrôler des pièces jusqu’à des dimensions (ØxH) de 400 x 600 mm, avec une précision de 10 à 20 µm et une résolution de 30 à 400 µm.

« Les précédents tomographes que nous mettions à disposition de nos clients étaient déjà particulièrement performants, mais lorsque nous avions affaire à des pièces en acier épais, nous étions bloqués. Avec le nouvel appareil, nous avons désormais la possibilité de traverser ce type de pièces et ce jusqu’à plusieurs dizaines de millimètres. La possession de type de machines est en général l’apanage des fabricants et des gros producteurs de pièces, et non des prestataires », explique Jean-Noël Bietrix, directeur général de Sematec Métrologie.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

Pas d'événement

Capteurs et transmetteurs
Radar de niveau Micropilot FMR10/FMR20

Micropilot FMR10/FMR20 -Pour les cuves de stockage et le domaine de l’eauEndress+Hauser frappe un grand [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Freeware
Freeware est la contraction de “free software” et signifie “logiciel libre de droit”, c’est-à-dire gratuit. Les logiciels libres ne sont en général pas proposés avec le code source et ils ne peuvent donc pas être modifiés.
Il ne faut pas confondre freeware et “open source” (ici, le code source est accessible à tous).