Le Cetim et l’UTC confirment leur partenariat en technologies de transmission hydraulique

Rédigé par  vendredi, 07 juin 2019 17:12

Selon l’accord signé, le Centre technique des industries mécaniques et l’Université de Compiègne recadrent leur collaboration de longue date et renouvelle la chaire d’enseignement et de recherche en hydraulique.

Le Centre technique des industries mécaniques (Cetim) situé à Senlis dans l’Oise et l'Université de technologie de Compiègne (UTC) ont signé un nouvel accord marquant la poursuite de leur collaboration et le renouvellement de la chaire hydraulique créée en 2009. Ce partenariat a pour objectif de relever les nouveaux défis de l'hydraulique pour la mécanique, l'agromachinisme – notamment dans le cadre du centre d’expertise Pima@tec en construction à Beauvais (Oise) – et de l'industrie du futur. Les deux institutions, qui tirent profit de leur proximité géographique, collaborent déjà depuis la création de l’UTC, aussi bien sur un plan pédagogique que sur la R&D, proposant une offre commune de prestations à forte valeur ajoutée pour les entreprises françaises et à l'international.

Fruit de la réflexion menée par le Cetim, l'UTC, les industriels des transmissions hydrauliques et leur syndicat Artema, la chaire hydraulique constitue un centre de formation d’ingénieurs en technologies de transmission de puissance par fluide, avec déjà à son actif 200 étudiants ayant bénéficié de cet enseignement. Elle représente également un espace de recherche appliquée, de transfert de compétences et de développement de solutions innovantes pour les entreprises.

« Les problématiques rencontrées dans le domaine industriel constituent des cadres intéressants pour faire progresser et promouvoir la recherche technologique », déclare Philippe Lubineau, directeur de la Recherche et des Programmes au Cetim. Des propos partagés par le président de l’UTC, Philippe Courtier, qui ajoute: « La politique de recherche contribue à la compétitivité des entreprises françaises mais aussi au meilleur cadrage de l’évolution de l’offre de formation ».

Dernière modification le vendredi, 07 juin 2019 17:12
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans


Capteurs et transmetteurs
Pression différentielle Deltabar PMD75

Le transmetteur de pression différentielle Deltabar PMD75 avec capteur piézorésistif et membrane métallique [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • PC embarqué pour transports
 PC embarqué pour transports

    Le tBOX300-510-FL d'Axiomtek est un PC embarqué durci, conçu pour les véhicules et les secteurs marin et ferroviaire.

    Lire la suite >
  • Imprimante couleur pour étiquettes
 Imprimante couleur pour étiquettes

    Avec l’arrivée de la nouvelle série CPX4, TSC propose une solution d’impression numérique d’étiquettes répondant aux besoins d'impression couleur à la demande.

    Lire la suite >
  • pHmètre portable pHmètre portable
    Associé à une solution tampon, le testeur CA 10001 de Chauvin Arnoux est un pHmètre portable IP65 convenant à des secteurs très variés (industrie des boissons, traitement des eaux, éducation, etc.). Deux appuis sur la touche Cal permettent de réaliser l’étalonnage puis la mesure.
    Lire la suite >
Susceptance
La tension U aux bornes d’un équipement électrique et le courant I qui le traverse sont liés par la relation I = Y.U, où Y est l’admittance. I s’exprime en ampères, U en volts et Y en siemens (S) ou mho (ohm, à l’envers).
L’admittance peut aussi s’écrire (par analogie avec l’expression de l’impédance) : Y = G + jB, où G est la conductance et B la susceptance.