Le Cetim et l’UTC confirment leur partenariat en technologies de transmission hydraulique

Rédigé par  vendredi, 07 juin 2019 17:12

Selon l’accord signé, le Centre technique des industries mécaniques et l’Université de Compiègne recadrent leur collaboration de longue date et renouvelle la chaire d’enseignement et de recherche en hydraulique.

Le Centre technique des industries mécaniques (Cetim) situé à Senlis dans l’Oise et l'Université de technologie de Compiègne (UTC) ont signé un nouvel accord marquant la poursuite de leur collaboration et le renouvellement de la chaire hydraulique créée en 2009. Ce partenariat a pour objectif de relever les nouveaux défis de l'hydraulique pour la mécanique, l'agromachinisme – notamment dans le cadre du centre d’expertise Pima@tec en construction à Beauvais (Oise) – et de l'industrie du futur. Les deux institutions, qui tirent profit de leur proximité géographique, collaborent déjà depuis la création de l’UTC, aussi bien sur un plan pédagogique que sur la R&D, proposant une offre commune de prestations à forte valeur ajoutée pour les entreprises françaises et à l'international.

Fruit de la réflexion menée par le Cetim, l'UTC, les industriels des transmissions hydrauliques et leur syndicat Artema, la chaire hydraulique constitue un centre de formation d’ingénieurs en technologies de transmission de puissance par fluide, avec déjà à son actif 200 étudiants ayant bénéficié de cet enseignement. Elle représente également un espace de recherche appliquée, de transfert de compétences et de développement de solutions innovantes pour les entreprises.

« Les problématiques rencontrées dans le domaine industriel constituent des cadres intéressants pour faire progresser et promouvoir la recherche technologique », déclare Philippe Lubineau, directeur de la Recherche et des Programmes au Cetim. Des propos partagés par le président de l’UTC, Philippe Courtier, qui ajoute: « La politique de recherche contribue à la compétitivité des entreprises françaises mais aussi au meilleur cadrage de l’évolution de l’offre de formation ».

Dernière modification le vendredi, 07 juin 2019 17:12
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

24/09/2019 - 26/09/2019
CIM 2019
24/09/2019 - 26/09/2019
Forum de l'électronique
24/09/2019 - 26/09/2019
Measurement World
08/10/2019 - 10/10/2019
Sepem Industries Angers
10/10/2019 - 10/10/2019
Journée technique du CFM

Mesure mécanique, vision et CND
Analyseurs de bruit et vibration

Les analyseurs OROS permettent de mesurer et d'analyser de 2 à + de 1000 voies.Conçus pour de l’analyse [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Add-in
Le mot “add” anglais signifie que l’on ajoute quelque chose. “Add-in” et “Add-on” s’appliquent à l’ajout d’une extension matériel dans (“add-in”) ou sur (“add-on”) un ordinateur. La nuance est faible et on emploie en général indifféremment les deux termes.
Lorsque l’extension est une carte électronique, on parle aussi de carte d’extension ou de carte fille.
Quand il s’agit d’une extension “logiciel”, on parle plutôt de “plug-in”