Imprimer cette page

Le Cetim œuvre pour un standard de communication des machines-outils

Rédigé par  vendredi, 24 janvier 2020 14:53

Le Centre technique des industries mécaniques s’engage dans le projet international Umati visant à définir un standard de communication des machines-outils basé sur OPC UA, avec la présentation fin janvier d’un premier démonstrateur au salon Intercut 2020 de Cluses (74).

Le Centre technique des industries mécaniques, institut labellisé Carnot, est devenu membre du projet collaboratif Umati (Universal MAchine-Tool Interface), qui a pour objectif la création et la diffusion d’un standard international de communication des machines-outils, basé sur une spécification complémentaire du protocole OPC UA. Dans un contexte de développement de l’industrie du futur, il doit permettre aux machines et à leurs périphériques d’adopter un langage commun pour se connecter aisément à des écosystèmes informatiques spécifiques aux clients, à l’intérieur ou en-dehors de l’environnement de production, via une interface simple et sécurisée.

Initié par le VDW, la fédération allemande des constructeurs de machines-outils, le projet a été rejoint par des partenaires internationaux, fabricants de composants et de machines, experts en technologies de communication et organismes de recherche. Une démarche partagée par le Cetim dans le but de comprendre et d’anticiper l’intégration du nouveau standard dans ses travaux et développements futurs.

Dévoilé sur le salon AMB de Stuttgart en septembre 2018, Umati a été proposé dans une première version à l’EMO d’Hanovre en septembre dernier. C’est à présent à l’occasion d’Intercut 2020, rencontres internationales de l’usinage organisées du 29 au 30 janvier à Cluses (Haute-Savoie), que le Cetim et ses partenaires (groupe de travail Umati, Siemens et Fanuc) mettront en œuvre un premier démonstrateur opérationnel. Celui-ci effectuera la remontée d’informations et la supervision de machines et de leurs contrôleurs de marques différentes, connectés via OPC UA à un même système d’exploitation des données. De quoi ouvrir la voie à de nouvelles applications de l’intelligence artificielle en usinage, selon le Cetim.

Dernière modification le vendredi, 24 janvier 2020 14:53

Sur le même sujet

Connectez-vous pour commenter