Le CIFL s’engage pour le développement durable

Rédigé par  dimanche, 04 mai 2014 20:39

L'association entre le Comité interprofessionnel des fournisseurs du laboratoire (CIFL) et Récylum a permis de collecter 150 t d'appareils électriques usagés en 2013.

Le Comité interprofessionnel des fournisseurs du laboratoire (CIFL), association professionnelle regroupant 170 fournisseurs de produits, services et instrumentation de laboratoire dans les domaines de la recherche, de l’analyse et du contrôle, s’est associé à Récylum pour proposer une solution simple et gratuite pour les utilisateurs afin de traiter au mieux les déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE). La double mission d’intérêt général (action préventive en amont et mission curative pour réduire en aval la quantité de déchets non recyclés) se concrétise par différentes activités organisées conjointement par les deux partenaires : une mission d'information, un enlèvement « sur mesure », un traitement adapté, etc. Initié en 2012, ce partenariat a permis à 27 adhérents du CIFL, qui participent au financement de Récylum, de collecter 150 t d'équipements usagés en 2013.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

02/09/2020 - 03/09/2020
Expobiogaz
03/09/2020 - 04/09/2020
Sido
16/09/2020 - 17/09/2020
Analyse industrielle
23/09/2020 - 24/09/2020
IoT World + MtoM Embedded
23/09/2020 - 24/09/2020
Microwave & RF
29/09/2020 - 01/10/2020
Carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire (CFIA)
29/09/2020 - 01/10/2020
Sepem Industrie Avignon/Forum de l'électronique
07/10/2020 - 08/10/2020
Forum Labo
14/10/2020 - 15/10/2020
Mesures Solutions Expo

Non classé
FAULHABER Spécialiste Systèmes d

Inventé par Dr. Fritz Faulhaber père et breveté en 1958, la bobine á bobinage oblique de FAULHABER [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
  • Transmetteur de pression Transmetteur de pression
    Krohne a ajouté le transmetteur de pression Optibar PM 3050, en remplacement de l’Optibar P 3050, pour les applications de mesure de pression et de niveau sur des gaz, des liquides ou des vapeurs, dans de nombreuses industries (Atex et IECEx Ex ia, 3A, EHEDG…).
    Lire la suite >
  • Détecteurs de niveau à lames vibrantes Détecteurs de niveau à lames vibrantes
    La nouvelle génération des détecteurs à lames vibrantes Liquiphant FTL51B d’Endress+Hauser communique désormais en Bluetooth, avec l'application propriétaire SmartBlue (Android et iOS).
    Lire la suite >
  • Indicateurs Atex/IECEx Ex eb Indicateurs Atex/IECEx Ex eb
    Certifiés Atex et IECEx Ex eb Zones 1 et 2, les indicateurs 4-20 mA Hart alimentés par la boucle BA304SG et BA324SG de Beka représentent des alternatives plus économiques aux indicateurs antidéflagrants Ex d, sans mettre en œuvre une barrière Zener ou un isolateur.
    Lire la suite >
Repliement de spectres

La transformée de Fourier permet d'obtenir le spectre en fréquence d'un signal. Lorsque l'on numérise un signal et que l'on calcule son spectre, on obtient le spectre du signal, mais aussi une duplication de ce spectre en un nombre infini (du moins en théorie) d'exemplaires. Les différents spectres obtenus sont centrés autour des différents multiples de la fréquence d'échantillonnage (Fe, 2 Fe, 3 Fe, etc.). Si le théorème de Shannon a été respecté (voir définition de ce terme), c'est-à-dire si la fréquence d'échantillonnage est au moins deux fois plus élevée que la fréquence maximale contenue dans le signal, il suffit de faire un filtrage autour de ± Fe/2 pour obtenir le spectre du signal.

Si par contre le théorème de Shannon n'est pas respecté, les différents spectres répliqués se recouvrent "sur les bords" et au niveau des zones de recouvrement, les spectres s'additionnent. Tout se passe comme s'il y avait un repliement du spectre sur lui-même. Le spectre restitué après filtrage ne correspond donc pas totalement au spectre réel du signal et les analyses sont donc faussées. Plus le recouvrement est important, moins le spectre restitué correspond au spectre réel du signal.