Les instituts Carnot créent un consortium pour innover avec les PME industrielles

Rédigé par  mercredi, 11 mai 2016 02:09

Avec à leur tête le Cetim, plusieurs instituts Carnot spécialistes des matériaux, du numérique et des nouvelles technologies de production, ont décidé de créer le consortium « Filière Manufacturing » qui entend répondre aux besoins de R&D des entreprises - notamment des PME - industrielles.

Innover avec les PME pour réindustrialiser le territoire français, telle est l’ambition du consortium « Filière Manufacturing » que viennent de créer plusieurs instituts Carnot spécialistes des matériaux, du numérique et des nouvelles technologies de production : Cetim, ARTS, MICA, M.I.N.E.S, CIRIMAT, Energies du Futur, Ingénierie@Lyon, ONERA, CEA LIST, CEA LETI et LSI. Le Cetim est le pilote de ce consortium qui entend ainsi « répondre aux besoins des PME et ETI, en termes de R&D partenariale mais aussi de compétences nécessaires pour accélérer le passage de l’idée au produit industriel avec une prise de risque minimale. »

Pour ce faire, le consortium s’est structuré autour de six défis majeurs pour l’usine du futur : la fabrication additive, la mise en œuvre des composites, la fonctionnalisation de surface, les machines intelligentes, l’usine numérique adaptée aux PME et ETI via la conception virtuelle et collaborative, et enfin la supervision et l’optimisation des processus.

« Il s’agit de constituer une véritable boîte à outils au service des PME, couvrant l’ingénierie du projet depuis sa faisabilité jusqu’à l’implémentation des solutions. Elle inclut également une offre transverse d’innovation : analyse des marchés, recherche de partenaires, ingénierie financière, etc. », précise le communiqué commun.

Le consortium « Filière Manufacturing » est doté d’un budget de 12,5 millions d’euros sur 6 ans, apporté par l’Agence nationale de la recherche (ANR) au titre des Investissements d’Avenir.

 

Dernière modification le mercredi, 11 mai 2016 02:09
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

29/05/2018 - 31/05/2018
Préventica
30/05/2018 - 31/05/2018
Enova Toulouse
05/06/2018 - 07/06/2018
Sepem Colmar
06/06/2018 - 07/06/2018
Expo Biogaz

Capteurs et transmetteurs
Radar de niveau Micropilot FMR10/FMR20

Micropilot FMR10/FMR20 -Pour les cuves de stockage et le domaine de l’eauEndress+Hauser frappe un grand [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Microscope électronique à transmission et à balayage Microscope électronique à transmission et à balayage
    Le Talos F200i introduit par Thermo Scientific est un microscope électronique à transmission et à balayage (S/TEM) 20-200 kV, qui peut être personnalisé pour répondre aux exigences analytiques et d’imagerie en caractéristique des matériaux de laboratoire.
    Lire la suite >
  • Commutateurs administrables Commutateurs administrables
    Kyland a lancé deux nouvelles familles de commutateurs administrables : les Aquam 8112, 8120 et 8128 et Aquam 8612, 8620 et 8628. Conçus pour les réseaux ferroviaires, ils conviennent aussi à d’autres application où les conditions environnementales sont contraignantes.
    Lire la suite >
  • Système numérique de contrôle-commande Système numérique de contrôle-commande
    P { margin-bottom: 0.21cm; } La nouvelle version de PlantPAx, le système numérique de contrôle-commande (SNCC) de Rockwell Automation, intègre des fonctions intelligentes liées à la sécurité et à la productivité des opérations.
    Lire la suite >
Positionneur
Un positionneur est un sous-ensemble d’une vanne de régulation, qui sert à assurer le positionnement du clapet d’ouverture/fermeture. Il s’agit d’un régulateur de position qui reçoit une consigne de débit envoyée par le régulateur du process ou de l’automate, la compare à la position réelle de l’obturateur de la vanne, et génère un signal pour piloter le moteur (il s’agit en général d’un servomoteur pneumatique, parfois d’un moteur élecrique) qui va positionner l’obturateur afin que le débit de la vanne corresponde à la valeur du débit demandée par le régulateur de process ou l’automate.