Leroy Somer a ouvert un 3è centre d'expertise pour les systèmes d’entrainement

Rédigé par  jeudi, 22 décembre 2016 16:42

Situé à Beaucourt, ce centre d'excellence complète ceux de Lyon et de Lille et se place dans le cadre de l'offre globale de services que propose Leroy Somer à ses clients pour les moteurs, motoréducteurs et variateurs de vitesse.

Le 24 novembre dernier, Leroy Somer a inauguré à Beaucourt (Territoire de Belfort) son 3è centre d'expertise dédié aux systèmes d'entrainement (moteurs, motoréducteurs, variateurs de vitesse). Ce centre vient compléter ceux de Lyon et de Lille (Templemars) dans le cadre de l'offre globale de services que Leroy Somer a structurée depuis trois ans dans ce domaine et propose à ses clients pour améliorer leurs retours sur investissement, en particulier le coût total de possession (TCO, Total Cost of Ownership).

Le site de Beaucourt comprend une équipe de 20 personnes, experte en moteurs et vitesse variable, totalement dédiée aux systèmes d’entrainement. Ses installations disposent des moyens de manutention, four à pyrolyse, cuve d’imprégnation pour trempage, plate-forme d'essais permettant de traiter tout type de machines, en basse et moyenne tension, à courant continu, de forte puissance jusqu’à 2 MW, pour une charge maximum de 10 tonnes et 10 MW.

Une équipe de techniciens spécialistes de la vitesse variable et de la maintenance prédictive disposant de moyens d’instrumentation performants (analyseurs, collecteurs de données, caméras, etc.) est à même d’intervenir sur des applications complexes, telles que le positionnement, l’enroulage/déroulage ou la synchronisation, et sur des process de forte puissance comme l’extrusion, les compresseurs, les broyeurs, etc.

Par ailleurs, la disponibilité de stocks importants de produits finis (composants, cartes électroniques, kits de première urgence, etc.) permet de réduire les temps d’arrêt de production en cas d’avarie.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

19/09/2017 - 21/09/2017
Congrès international de métrologie (CIM)
19/09/2017 - 21/09/2017
Enova Paris
27/09/2017 - 28/09/2017
Simer
03/10/2017 - 03/10/2017
Journée Technique - Accréditation NF ISO 17025
05/10/2017 - 06/10/2017
4DMIX
10/10/2017 - 10/10/2017
Journée technique du CFM
10/10/2017 - 11/10/2017
Atmos’Fair
10/10/2017 - 12/10/2017
Sepem Industries Angers
18/10/2017 - 18/10/2017
Table ronde Mesures sur l'efficacité énergétique

Capteurs et transmetteurs
Thermorésistance iTHERM TM411 | Endress+Hauser

Cette thermorésistance iTHERM a été conçue pour répondre aux exigences de l'agroalimentaire et des [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Commutateur avec batterie Commutateur avec batterie
    Le BSP-360 de Planet est un commutateur Ethernet administrable. Il est conçu avec batterie pour le déploiement de réseaux de contrôle et de gestion à distance de dispositifs IP.
    Lire la suite >
  • Alimentations pour l'industrie nucléaire Alimentations pour l'industrie nucléaire
    Ametek Solidstate Control propose les Nuclear Digital ProcessPower, les premières alimentations sans interruption du marché, selon le fabricant, répondant à la classe 1E imposée dans les installations nucléaires.
    Lire la suite >
  • Panel PC robustes Panel PC robustes
    Les Panel PC APC-3072 et APC-3082 d’Aplex sont conçus pour les véhicules commerciaux et industriels, ainsi que les environnements critiques (IP66 et connecteurs M12 étanches).
    Lire la suite >
Théorème de Shannon
Il concerne la numérisation d’un signal analogique. La numérisation consiste à échantillonner le signal à une fréquence donnée et à attribuer une valeur numérique à chacun des échantillons ainsi obtenus. Le théorème de Shannon dit que si on veut être sûr de ne perdre aucune informatique sur le signal, il faut que la fréquence d’échantillonnage soit au moins le double de la fréquence maximale contenue dans le signal. Ainsi, si un signal 10 Hz contient des harmoniques jusqu’au rang 20 (la fréquence maximale est alors de 20 x 10 = 200 Hz), il doit être échantillonné à une fréquence qui est au moins le double de 200 Hz, soit 400 Hz minimum.