Flir Systems dévoile une caméra à sécurité intrinsèque

Rédigé par  mercredi, 25 janvier 2017 10:25

Cette première caméra dans l’offre de l’américain est destinée aux atmosphères explosibles de l'industrie pétrolière et gazière.

L’américain Flir Systems, leader mondial dans le domaine des caméras thermiques pour la maintenance, les bâtiments, la R&D, la sécurité et la surveillance, etc., vient d’étendre sa gamme de caméras thermiques destinées à la détection de gaz, avec le premier modèle portable à sécurité intrinsèque GFx320.

Cette caméra thermique permet de détecter et de visualiser les émissions de gaz d'hydrocarbures invisibles, tels que le méthane (CH4) et les composés organiques volatiles (COV) les plus courants que l'on trouve dans les installations de pétrole et de gaz naturel, bien souvent des atmosphères explosibles. Parmi les caractéristiques, citons une résolution de 320 x 240 pixels, une sensibilité thermique (NETD) inférieure à 15 mK, une étendue de mesure de -20 à +350 °C, la présence d’un GPS et d’une caméra visible 3,2 Mpixel, etc.

Au lieu d'analyser les émissions de gaz furtives ou non en dehors des zones dangereuses, les opérateurs peuvent utiliser la caméra GFx320 pour évaluer les risques potentiels de loin et, lorsque la zone est considérée comme sûre, poursuivre l'analyse à l’intérieur de la zone explosible.« Avec le récent renforcement des réglementations sur le méthane tant aux États-Unis que dans le reste du monde, les producteurs de pétrole et de gaz ont besoin d'un moyen rapide et sécurisé d'identifier et de visualiser les émissions de gaz », explique Andy Teich, président et CEO de Flir Systems.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

04/05/2017 - 04/05/2017
Journée régionale de l’électronique
16/05/2017 - 18/05/2017
Innorobo
16/05/2017 - 16/05/2017
Journée technique du CFM
17/05/2017 - 18/05/2017
HydroGaïa
31/05/2017 - 01/06/2017
Mesures Solutions Expo
31/05/2017 - 01/06/2017
ExpoBiogaz

Non classé
Memograph M RSG45

L'enregistreur graphique évolué est un système flexible et performant pour l'organisation des valeurs [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Déterminisme
Le mot est employé un peu à toutes les sauces et souvent abusivement. Pour Le Petit Robert, le déterminisme est un “principe scientifique suivant lequel les conditions d'existence d'un phénomène sont déterminées, fixées absolument de telle façon que, ces conditions étant posées, le phénomène ne peut pas ne pas se produire”. Le même dictionnaire donne une autre définition : “doctrine philosophique suivant laquelle tous les événements sont liés et déterminés par la chaîne des événements antérieurs”.
Dans le domaine des automatismes, on dit souvent qu’une commande est déterministe lorsque les mêmes causes produisent les mêmes effets, pour un même état initial. Et cela doit être vrai même si des parasites ou des situations imprévues surviennent. On est assez proche de la première définition du Petit Robert.
Quand on dit que la norme EN954 relative aux systèmes de sécurité machine est d’essence “déterministe”, on est également dans l’esprit de la définition du dictionnaire (on oppose la norme “déterministe” EN954 à la norme IEC61508, également dédiée à la sécurité, qui est d’essence “probabiliste”).
Mais la plupart des gens accordent encore un autre sens au mot “déterminisme” : c’est qu’une action donnée doit être effectuée dans un temps bien délimité. C’est ainsi que l’on dit que la plupart des bus de terrain et les réseaux locaux à jeton sont déterministes parce que l’on est sûr qu’un échange d’informations se fera dans un temps bien défini (plus précisément, on est assuré que le temps pour effectuer une tâche ne dépassera pas une certaine limite connue). A l’inverse, le réseau Ethernet type “à détection de collision” n’est pas considéré comme étant déterministe car avec son système d’accès aléatoire et la détection de collision (CSMA/CD), une demande d’accès au réseau peut être différée si celui-ci est trop chargé : dans ce cas, on ne peut pas garantir qu’une demande d’échange d’information se fera dans un temps bien délimité, quelles que soient les circonstances. Dans le même ordre d’idée, on peut dire qu’un système “temps réel” (aller à ce mot pour la définition) est déterministe. Mais l’inverse n’est pas forcément vrai : ce n’est pas parce qu’un système est déterministe qu’il est temps réel.