Un bilan positif tiré du salon Convergence pour l'Industrie du futur

Rédigé par  jeudi, 02 février 2017 17:23

La première édition de cet événement chargé de promouvoir le savoir-faire français et les opportunités de l’Industrie du futur, a rempli ses objectifs avec succès, en s’appuyant sur le regroupement du Midest, de Smart Industries et du Forum Industrie du futur.

En avril 2015, le Président de la République annonçait l’élargissement du plan Usine du futur, alors rebaptisé Industrie du futur, et lançait un appel aux organisateurs de salons pour qu’un événement y soit consacré, illustrant le savoir-faire français et les opportunités offertes par la modernisation de l’outil de production. C’est pour répondre à cette demande que le salon Convergence pour l’Industrie du futur a été créé, issu du regroupement de Midest, une référence en Europe pour la sous-traitance industrielle, de Smart Industries, dédié à l’offre de produits et services pour l’usine intelligente, et du Forum Industrie du futur, un espace regroupant les institutions, la recherche et les réalisations mises en œuvre par les donneurs d’ordres.

Rendez-vous du 3 au 6 octobre 2017 à Villepinte

La première édition de Convergence pour l’Industrie du futur, qui s’est tenue du 6 au 9 décembre dernier au Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte, s’est soldée par un bilan positif, avec le rassemblement de 1 800 exposants et l’accueil de plus de 46 000 visiteurs. « Réunir en un seul lieu toute l’expertise française pour construire l’Industrie du futur était un véritable défi que nous avons relevé tous ensemble », déclare ainsi Philippe Darmayan, président de l’Alliance Industrie du futur, une association qui assure le déploiement de ce plan et qui coordonne au niveau national, les initiatives et les travaux tendant à la transformation industrielle française, notamment par l’apport du numérique. Fort de ce premier succès, le prochain rendez-vous de Convergence pour l’Industrie du futur est déjà fixé et aura lieu du 3 au 5 octobre 2017 à Villepinte.

Dernière modification le lundi, 06 février 2017 10:58
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

29/05/2018 - 31/05/2018
Préventica
30/05/2018 - 31/05/2018
Enova Toulouse
05/06/2018 - 07/06/2018
Sepem Colmar
06/06/2018 - 07/06/2018
Expo Biogaz

Capteurs et transmetteurs
Transmetteur 8 voies Liquiline CM448 | Endress+Hauser

Le Liquiline CM448 est un transmetteur multiparamètre numérique pour la surveillance et le contrôle [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Commutateurs administrables Commutateurs administrables
    Kyland a lancé deux nouvelles familles de commutateurs administrables : les Aquam 8112, 8120 et 8128 et Aquam 8612, 8620 et 8628. Conçus pour les réseaux ferroviaires, ils conviennent aussi à d’autres application où les conditions environnementales sont contraignantes.
    Lire la suite >
  • Microscope électronique à transmission et à balayage Microscope électronique à transmission et à balayage
    Le Talos F200i introduit par Thermo Scientific est un microscope électronique à transmission et à balayage (S/TEM) 20-200 kV, qui peut être personnalisé pour répondre aux exigences analytiques et d’imagerie en caractéristique des matériaux de laboratoire.
    Lire la suite >
  • Système numérique de contrôle-commande Système numérique de contrôle-commande
    P { margin-bottom: 0.21cm; } La nouvelle version de PlantPAx, le système numérique de contrôle-commande (SNCC) de Rockwell Automation, intègre des fonctions intelligentes liées à la sécurité et à la productivité des opérations.
    Lire la suite >
Positionneur
Un positionneur est un sous-ensemble d’une vanne de régulation, qui sert à assurer le positionnement du clapet d’ouverture/fermeture. Il s’agit d’un régulateur de position qui reçoit une consigne de débit envoyée par le régulateur du process ou de l’automate, la compare à la position réelle de l’obturateur de la vanne, et génère un signal pour piloter le moteur (il s’agit en général d’un servomoteur pneumatique, parfois d’un moteur élecrique) qui va positionner l’obturateur afin que le débit de la vanne corresponde à la valeur du débit demandée par le régulateur de process ou l’automate.