Fabrication additive : l’IRT Saint Exupéry vise les PME

Rédigé par  lundi, 06 février 2017 17:09
Gilbert Casamatta, président de l’IRT Saint Exupéry. Gilbert Casamatta, président de l’IRT Saint Exupéry.

L’Institut de recherche technologique propose une offre de services modulable destinée aux PME, dans le cadre d’un programme national.

L’Institut de recherche technologique (IRT) Saint Exupéry, spécialisé dans les matériaux multifonctionnels à haute performance, l’aéronef plus électrique et les systèmes embarqués, vient de lancer l’offre de services modulable Pack PME Fabrication Additive (FA).

« Les matériaux multifonctionnels à haute performance représentent l’une des trois thématiques de recherche majeure de l’IRT Saint Exupéry, et la fabrication additive constitue un enjeu industriel majeur dans le contexte de l’Usine du futur. Ce pack intégré multiservices facilite ainsi encore plus l’accès des PME à nos programmes de recherche technologique », explique Gilbert Casamatta, président de l’IRT Saint Exupéry.

S’inscrivant dans le cadre d’un programme lancé au niveau national, piloté par l’IRT Saint Exupéry et fédérant les IRT Jules Verne (Nantes), M2P (Metz) et SystemX (Paris), ce pack a pour objectif d’accompagner les PME concernées par les technologies de fabrication additive à travers plusieurs actions spécifiques.

Il s’agit du conseil, de formations spécifiques, de l’accès aux plates-formes techniques, de l’accompagnement aux montages des projets et de la mise en place des produits sur le marché. A l’automne 2017, les PME pourront même bénéficier de stages de sensibilisation à la fabrication additive et de démonstrations sur une machine d’impression 3D métal.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

07/11/2017 - 07/11/2017
NIDays

Non classé
Dynamique des structures

De l’acquisition aux résultatsL’analyse de structure est un puissant outil pour comprendre le comportement [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Moteur pas-à-pas Moteur pas-à-pas
    Schneider Electric a lancé le moteur pas-à-pas Lexium Mdrive, doté d'un variateur, d'un contrôleur et d'un codeur optionnel. Il répond ainsi aux besoins de contrôle des applications de positionnement.
    Lire la suite >
  • Codeur multitours Codeur multitours
    Le Sendix F5883 de Kübler est un codeur optique à arbre creux, conçu pour répondre aux contraintes des entraînements de plus en plus compacts.
    Lire la suite >
  • PC pour systèmes de vision PC pour systèmes de vision
    Aaeon a sorti le PC Boxer-6839 pour les systèmes de vision industrielle. Il a été testé avec de nombreuses caméras et logiciels de vision.
    Lire la suite >
IEEE 1394
Cette norme porte sur un bus série externe conçu à l’origine par Apple pour raccorder des périphériques à haut débit (400 Mbit/s) sur des PC (équipements vidéo en particulier). Apple l’avait baptisé FireWire. Sony l’a quant à lui appelé i.Link.
Quand USB est apparu sur les PC, on a pensé que ce port serait réservé aux périphériques à faible débit (clavier, écran, imprimante) tandis que FireWire assurerait la connexion des périphériques à haut débit. Mais USB a vu ses capacités augmentées et du coup FireWire n’a pas connu le succès escompté sur les PC.
Le bus IEEE1394 est un bus série capable de transmettre des données de façon asynchrone et isochrone avec un débit utile très proche du débit nominal. Simple dans sa conception (paire torsadée) et dans son utilisation (plug and play à chaud), il trouve des applications dans le domaine industriel, en particulier dans les applications de vision et en tant que bus de terrain pour les commandes et synchronisations d’axes.