Un drone hydraulique prend son essor à l’UTC

Rédigé par  jeudi, 16 mars 2017 16:27

L’université de Compiègne collabore avec le Cetim et Artema pour développer un drone à transmission de puissance hydraulique, destiné au transport de lourdes charges avec une grande autonomie.

Les laboratoires Roberval et Heudiasyc de l’Université de technologie de Compiègne (UTC), développent en collaboration avec le Cetim, centre d’expertise mécanique français labellisé Carnot, et Artema, syndicat des industriels de la mécatronique, un projet de drone de service utilisant un système de transmission de puissance hydraulique. Cette technologie « aujourd’hui mature, fiable et inégalée en termes de rapport poids/puissance et de contrôle dynamique » selon Eric Noppe, titulaire de la chaire Hydraulique - Mécatronique au sein de l’UTC et porteur du projet, pourrait répondre à la demande croissante en drones de service à capacité d’emport importante et grande autonomie. L’enjeu consiste en effet à améliorer de façon conséquente les performances de ces appareils pour qu’ils puissent remplacer les hélicoptères dans des applications de transport de charges ou de personnes en milieux hostiles, de sécurité civile, de surveillance de voies ferroviaires ou encore de pose de lignes haute tension.

Le projet est constitué d’un drone de type quadrirotor dans la gamme des 300 à 500 kg, avec une capacité d’emport du même ordre. Il vise d’autre part une autonomie en vol de plusieurs heures. Soit un rapport d’échelle de plus de 100 comparé aux performances actuelles des modèles conçus par Heudiasyc. Rappelons que ce laboratoire, fort d’une expérience de plus de quinze ans dans le contrôle des drones quadrirotor, a contribué au développement d’appareils miniaturisés à entraînement électrique, donnant lieu à plusieurs brevets. Poursuivant à présent son nouvel objectif, l’UTC compte réaliser un démonstrateur dans un délai de deux ans et un produit industrialisable d’ici cinq ans.

Dernière modification le jeudi, 16 mars 2017 16:27
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans


Non classé
Dynamique des structures

De l’acquisition aux résultatsL’analyse de structure est un puissant outil pour comprendre le comportement [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
PSD
Ce sigle a deux sens :
- Particle Size Disribution, distribution des particules par taille. On rencontre ce terme en granulométrie.
- Position Sensitive Detector, détecteur sensible à la position. Il s’agit de capteurs se présentant sous la forme d’une puce que l’on trouve notamment intégrée dans les cellules de mesure de triangulation laser