Cinq entreprises récompensées à Industrie 2017

Rédigé par  jeudi, 06 avril 2017 16:57
Cinq entreprises récompensées à Industrie 2017 Foucha et Muyard

A côté du manager industriel de l’année Franck Minair de SMOC Industries, Hestika France, Esab,  Dense Fluid Degreasing (DFD), le Cetim-Ctdec et SBTC ont également été récompensés.

Lors de la soirée de gala de l’édition 2017 du salon Industrie Lyon, qui se déroule du 4 au 7 avril à Eurexpo Lyon (Rhône), ce sont cinq entreprises qui ont été récompensées aux Trophées de l’innovation. Rappelons que 143 produits ou services ont été soumis par les exposants et 16 produits ou services ont été retenus.

Il s’agit d’Hestika France, pour la technologie LFV de coupe par oscillation à basse fréquence des copeaux longs (catégorie Nouvelles technologies), et de Esab pour le système de numérisation des machines de soudage et de traitement des données WeldCloud (catégorie Outils numériques).

Les deux autres lauréats sont Dense Fluid Degreasing (DFD), pour le nettoyage de pièces à partir de CO2 supercritiques DFD MC4.1 comme alternative aux procédés chlorés, pétroliers et lessiviels polluants (catégorie Eco-efficacité), ainsi que le Cetim-Ctdec, pour le système de pilotage de moyen de production Usitronic (catégorie Performance industrielle).

Enfin, le Trophée du manager industriel de l’année, décerné pour la troisième année, revient à Franck Minair, directeur général du français SMOC Industries, et le coup de cœur est attribué à Sarl Bordeaux Thermique Concept (SBTC), pour l’équipement automatisé d’aéro-gommage Aerogom System pour produits plats de grandes dimensions.

Dernière modification le mercredi, 03 mai 2017 10:55
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

Pas d'événement

Non classé
Mesure vibratoire de machines tournantes

Quelle que soit la machine : générateur, turbine, compresseur alternatif, diesel ou transmission, les [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Run Time
Version exécutoire d’un logiciel. La plupart des logiciels industriels comportent une version dite de “développement” qu’utilise le développeur pour créer un applicatif opérationnel. Cet applicatif est ensuite compilé et chargé dans la (ou les) machines (s) cible. C’est cet applicatif que l’on appelle le “run time”. Le run time ne peut pas être modifié (sauf les paramétrages prévus lors de la conception du logiciel). Souvent, les éditeurs de logiciels vendent une version “développement” et font payer des royalties pour les versions “run-time” (les royalties sont calculées en fonction du nombre de postes déployés).