Phoenix Contact France organise trois séminaires

Rédigé par  jeudi, 27 avril 2017 10:07

Chaque journée sera organisée en modules sur les thèmes de la protection foudre, de la sécurité machines et de la cybersécurité.

La filiale française de l’allemand Phoenix Contact, fabricant spécialisé dans la connectique et l’automatisation industrielle, organise trois séminaires techniques gratuits sur la sécurité et la disponibilité des systèmes (chaîne de production, personnes, bâtiments, machines). Ils sont destinés aux ingénieurs et techniciens des bureaux d’étude, de la maintenance, des travaux neufs, de l’IT, de la sécurité et l’environnement et aux installateurs.

Le premier séminaire aura lieu le 17 mai 2017 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), le suivant le 31 mai à Carquefou, dans la banlieue de Nantes (Loire-Atlantique) et le dernier le 20 juin à Saint-Priest, en banlieue lyonnaise (Rhône). Chaque journée sera organisée en modules sur les thèmes de la protection foudre, de la sécurité machines et de la cybersécurité, en partenariat avec Oppida. Un lien Internet est disponible pour de plus amples renseignements et pour s’inscrire.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

30/05/2017 - 01/06/2017
Sensor + Test
30/05/2017 - 01/06/2017
Journées Cofrend
30/05/2017 - 02/06/2017
Moulding Expo
31/05/2017 - 01/06/2017
Mesures Solutions Expo
31/05/2017 - 01/06/2017
ExpoBiogaz
01/06/2017 - 02/06/2017
IOT Tech Expo Europe
13/06/2017 - 13/06/2017
Journée technique du CFM
14/06/2017 - 15/06/2017
Industries du futur
19/06/2017 - 25/06/2017
Salon du Bourget

Non classé
Memograph M RSG45

L'enregistreur graphique évolué est un système flexible et performant pour l'organisation des valeurs [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Hass
Highly Accelerated Stress Screening : il s’agit d’une méthode d’essais aggravés, qui tient lieu de déverminage accéléré en phase de production (profil d’application déterminé à partir du Halt).
Les méthodes Halt et Hass trouvent toutes deux leur origine au milieu des années 60 et la paternité en reviendrait à l’Américain Gregg K. Hobbs.