Gestion des risques: Rockwell propose un guide des bonnes pratiques

Rédigé par  jeudi, 14 septembre 2017 12:39

Dans un récent e-book dédié à la gestion des risques dans l’industrie, le géant américain préconise de traiter les problèmes à la source en intervenant sur les quatre domaines clés que sont l’obsolescence, la qualité, la sécurité et la sûreté.

Rockwell Automation, le spécialiste de l’automatisation industrielle présent à l’échelle mondiale, a publié sur son site Internet un e-book préconisant un ensemble de bonnes pratiques à adopter pour la gestion des risques. Toutes les entreprises industrielles sont en effet concernées par ces risques de nature très diverse, telle que le rappel de produits, la violation de données ou encore la blessure d’employés, avec des conséquences tout aussi multiples pouvant affecter la clientèle, le personnel, la propriété intellectuelle ou le chiffre d’affaires. Dans ce contexte, la démarche recommandée par le groupe américain consiste à traiter les problèmes à la source, soulignant que dans de nombreux cas, les causes se situent au sein même de l’infrastructure d’automatisation.

Suivant cette approche, Rockwell a défini quatre domaines clés pour la gestion des risques en environnement industriel, à savoir l’obsolescence des équipements, la qualité, la sécurité et la sûreté. Le traitement de l’obsolescence intervient en premier lieu car la modernisation des systèmes de production, introduisant de nouvelles technologies de contrôle et de l’information, permet non seulement de limiter les arrêts non programmés mais assure de plus le respect des derniers standards et réglementations. Autant de points qui jouent également un rôle majeur dans les trois autres domaines. Ainsi, celui de la qualité vise à maîtriser les nombreuses données opérationnelles collectées, dont l'analyse représente un fort potentiel d’amélioration des performances. L’aspect sécurité repose sur la mesure de trois indicateurs appelés culture, conformité et capital, et évaluant respectivement les comportements, les procédures et les technologies. Enfin, la sûreté informatique, essentielle dans le cadre de l’usine intelligente, concerne les installations de l’entreprise de bout en bout afin de protéger les personnes, la propriété intellectuelle et les actifs physiques.

Dernière modification le jeudi, 14 septembre 2017 12:39
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

Pas d'événement

Non classé
FAULHABER Spécialiste Systèmes d

Machines à décaper l’isolantLa technique moderne ne peut pas renoncer aux câbles. Pour pratiquement [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Logiciel d'inspection pour tablettes numériques Logiciel d'inspection pour tablettes numériques
    Faro Technologies a lancé la plate-forme Visual Inspect destinée à l’inspection et à la conception. Elle permet de transférer une importante quantité de données CAO 3D complexes vers une tablette numérique iPad, pour les utiliser à des fins de visualisation mobile.
    Lire la suite >
  • Module de sécurité Module de sécurité
    Wieland Electronic propose un nouveau module de sécurité, le Samos Pro Compact Plus. Il est conçu pour des applications telles que le déverrouillage des serrures de portes de machines ou des installations, le service de maintenance et d’entretien des escaliers mécaniques ou encore des presses hydraulique et pneumatique.
    Lire la suite >
  • Onduleur 30 à 500 kVA Onduleur 30 à 500 kVA
    Eaton étend la gamme de puissance de son onduleur 93PM, qui fournit une alimentation régulière, ininterrompue et propre pour les centres informatiques. Cet onduleur s'adapte désormais aux besoins de l'industrie.
    Lire la suite >
AMS
Asset Management Solutions, gestion des équipements sur un site industriel. Le terme de “gestion” a ici un sens assez général : il peut s’agir de la gestion (suivi) des étalonnages, de la gestion de la maintenance (types et rythme des interventions), voire de la gestion économique (achat, leasing, location, infogérances, etc).
AMS est également le sigle d’un logiciel de gestion d’actifs (AMS = Asset Management System) de Emerson Process Management, destiné à la gestion des instruments de process (capteurs et vannes, essentiellement).