Emerson lance le premier contrôleur compatible IIoT

Rédigé par  jeudi, 21 septembre 2017 09:28

Il s’agit du premier SNCC polyvalent et compatible avec l’Internet industriel des objets (IIoT) du marché, affirme le groupe américain.

Emerson Automation Solutions, nouveau nom de l’entité du groupe américain Emerson Process Management spécialisée dans les solutions d’automatisation des process industriels, vient de dévoiler le système numérique de contrôle-commande (SNCC) DeltaV PK, présenté comme « le premier contrôleur polyvalent et compatible avec l’Internet industriel des objets (IIoT) du marché ».

Ce contrôleur permet de mettre en place une stratégie d’automatisation évolutive pour les industries de procédés, telles que la pharmaceutique, le pétrole et gaz et la pétrochimie, ainsi que pour les industries manufacturières, qui utilisent des automates programmables industriels (API) complexes, non intégrés et disposant de capacités opérationnelles limitées.

Aujourd'hui, le recours à des API pour les petites applications a tendance à créer des « îlots d'automatisation » déconnectés les uns des autres, ce qui limite les opportunités d’amélioration de la production. Faisant désormais le lien entre les petites et les grandes applications de contrôle, le contrôleur DeltaV PK est une solution autonome et facile à mettre en œuvre, comparable à un API, mais possédant les fonctions d'un véritable SNCC (production par lots, gestion des recettes, exécution et historisation).

« Le nouveau contrôleur fournit aux sites industriels de toutes tailles une solution efficace pour améliorer le contrôle et l'intégration de l'automatisation. Il peut mettre en œuvre une automatisation avancée des skids de manière autonome, tout en étant capable de s’intégrer nativement à un SNCC DeltaV afin d’offrir un contrôle total de la production », explique Jessica Jordan, chef de produit chez Emerson Automation Solutions.

Dernière modification le lundi, 30 octobre 2017 17:15
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

Pas d'événement

Non classé
FAULHABER Spécialiste Systèmes d

Inventé par Dr. Fritz Faulhaber père et breveté en 1958, la bobine á bobinage oblique de FAULHABER [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
In situ

Le test in-situ d’une carte électronique consiste à tester individuellement les composants qu’elle comporte ainsi que la qualité des connexions. L’accès électrique aux différents points de la carte s’effectue à l’aide d’une planche à clous. Le test in-situ permet de mettre immédiatement en évidence un composant défaillant. Lors du test, seul le composant ou la zone sous test est mise sous tension.
Sur les cartes les plus denses, l’accès aux points de la carte est de plus en plus difficile. Ceci a conduit les fabricants de testeurs de cartes à développer des techniques de contrôle optique (AOI) ou à rayons X. Mais, bien évidemment, on se limite ici à des contrôles d’aspects (de qualité des soudures, de marquage des composants, etc.) et on n’atteint pas la qualité d’un test électrique.
Le test in-situ est en général complété par un test fonctionnel, qui permet de s’assurer du bon fonctionnement de la carte. Dans certaines productions bien rodées, on se contente d'un test fonctionnel rapide, de type "go-no go", et on pratique éventuellement un test in-situ sur les cartes qui n'ont pas passé le test go-no go, afin de localiser le défaut et réparer la carte.