Les industriels ne se préoccupent pas assez des conséquences de la non-qualité

Rédigé par  vendredi, 13 octobre 2017 15:48

C’est ce qui ressort d’une étude menée par l’Afnor auprès de 816 entreprises françaises appartenant à tous les domaines industriels représentés dans l’Hexagone.

La mesure de la non-qualité et plus encore la mise en place d’actions correctives à cette non-qualité ne sont pas assez prises en compte par les industriels français, selon une étude réalisée par l’Afnor auprès de 816 entreprises de l’Hexagone.

Si 80% des répondants ont déclaré mesurer les coûts de la non-qualité - avec 66% de ceux-ci (soit 53% du total des répondants) estimant ces coûts à moins de 5% du chiffre d’affaires et 15% (12% du total des répondants) à plus de 10% du chiffre d’affaires -, les estimations en question sont sujettes à caution. « Ces estimations ne sont jugées fiables que par 7% des professionnels interrogés. Pour 37% d’entre eux, ces mesures ne représentent qu’une infime partie de la réalité voire pas du tout », remarque ainsi l’Afnor. Ce alors que 92% des entreprises estiment nécessaire de mesurer la non-qualité…

En ce qui concerne la prise en compte de la non-qualité, seuls 51% des répondants disent faire un rapport sur le sujet auprès de la direction. Quelque 33% des entreprises ne communiquent pas sur le sujet auprès de leurs équipes. Et 26% des industriels n’engagent pas d’action corrective. « Les entreprises souhaitent agir mais la plupart d’entre elles font un constat plus que mitigé concernant leur aptitude à identifier et à mesurer la non-qualité ainsi qu’à utiliser des indicateurs de non-qualité », note l’Afnor.

Pour remédier à cet état de fait, l’agence a décidé d’intervenir. Elle devrait, dans un avenir proche, mettre en place des clubs, un par filière industrielle ou un par grande région de France, en charge de fournir des indicateurs de non-qualité. « En outre, un service en ligne, nommé Indiko qualité, aidera les entreprises à utiliser ces indicateurs et à comparer leurs résultats à ceux des autres industriels du même domaine », déclare Anne-Marie Mauduit, responsable Innovation et prospective à l’Afnor. « Notre objectif est que les directions d’entreprise s’emparent de l’enjeu essentiel qu’est la non-qualité », conclut-elle.

Dernière modification le vendredi, 13 octobre 2017 16:37
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

18/10/2018 - 18/10/2018
Les Assises du MES
23/10/2018 - 24/10/2018
Enova Paris

Capteurs et transmetteurs
Pression différentielle Deltabar PMD75

Le transmetteur de pression différentielle Deltabar PMD75 avec capteur piézorésistif et membrane métallique [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Cellule modulaire de débarquettisation
 Cellule modulaire de débarquettisation

    Une cellule de débarquettisation est disponible au catalogue de Flexlink. Fonctionnant à partir de thermoformes ou de cartons croisillons, elle est destinée tout particulièrement aux industries cosmétiques et pharmaceutiques.
    Lire la suite >
  • Convoyeur-élévateur spiralé Convoyeur-élévateur spiralé
    
Flexlink dévoile son nouveau convoyeur-élévateur spiralé, le Flexlink x85, adaté à tout le secteur industriel. Ce système assure une élévation fluide et continue du flux de production.

    Lire la suite >
  • PC embarqué IP67 PC embarqué IP67
    
Axiomtek a sorti un nouveau PC embarqué sans ventilateur, le eBOX800-511-FL. Robuste, il convient aux équipements opérant en continu dans des environnements difficiles (boîtier IP67 et résistant aux chocs jusqu'à 3 g).
    Lire la suite >
GND
Ground, masse (d’un point de vue électrique)