Blulog fait évoluer son système de surveillance sans fil

Rédigé par  mardi, 24 octobre 2017 13:57

La nouvelle version intègre des fonctionnalités supplémentaires, telles qu’un hub de nouvelle génération, de nouveaux outils mobiles.

Le français Blulog, spécialisé dans l’enregistrement et la traçabilité des températures pour la chaîne du froid, vient de lancer une nouvelle version de son système sans fil pour la surveillance à distance et en temps réel de la température dans les entrepôts, les chambres froides, les camions réfrigérés et tout autre lieu de stockage de produits sensibles.

Les enregistreurs du français transmettent leurs données via un hub de nouvelle génération, avec une portée en champs libre de désormais 1 000 m et une consommation d'énergie moindre. « L’autonomie, la mémoire et l’étalonnage, avec une précision de ±0,3 °C, des enregistreurs sont garantis pendant trois ans, une période qui correspond à la durée de vie de la batterie », indique la société.

L’application web Bluconsole, elle, a été enrichie de fonctionnalités supplémentaires et communique désormais la température en degré Celsus et degré Fahrenheit, sans oublier la disponibilité des versions espagnole et portugaise. Il est également possible de lier le numéro de l'enregistreur avec l’ID d’un véhicule. Les rapports au format PDF ont été repensés avec un graphique plus grand et davantage de données logistiques et de géolocalisation.

Les entreprises peuvent par ailleurs désormais choisir de travailler avec des enregistreurs munis d’une sonde externe. « Un nouveau mode de maintenance permet de désactiver les alertes durant des tranches horaires précises (la nuit, par exemple) et il existe de nouvelles possibilités de personnalisation », ajoute la société.

Enfin, Blulog propose de nouveaux outils mobiles, tels que BluRadar (application Android qui facilite l'installation des enregistreurs en désignant l’endroit optimal où placer les appareils), BluRadio Mobile (application Android qui permet de voir les données en temps réel communiquées par les enregistreurs RF localement), BluRadio desktop – il s’agit de la même application que Bluradio Mobile, mais pour les ordinateurs.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

30/01/2018 - 01/02/2018
Sepem Rouen
01/02/2018 - 01/02/2018
Journée technique du LNE
06/02/2018 - 06/02/2018
Journée technique du CFM
06/02/2018 - 07/02/2018
Analyse industrielle
07/02/2018 - 08/02/2018
Pharmapack Europe
07/02/2018 - 08/02/2018
Biogaz Europe
07/02/2018 - 08/02/2018
Enova Lyon

Capteurs et transmetteurs
Débitmètres Proline 300/500

Nouvelle génération de mesure de débitProline 300/500 vous offre une grande valeur ajoutée tout au [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
PROM
Programmable read-only memory , mémoire programmable à lecture seulement. Il s’agit de circuits intégrés assurant une fonction de mémoire non volatile, c’est-à-dire qui conserve ses informations même lorsque l’alimentation est coupée (alors que ce n’est pas le cas pour les mémoires vives RAM).
L’histoire des mémoires non volatiles présentées en circuit intégré a démarré avec les ROM, qui étaient programmées une fois pour toutes par le fabricant du composant. Il s’agissait donc d’une mémoire morte. Les PROM font un peu la même chose mais ici la programmation est assurée par l’utilisateur lui-même (à l’aide d’un programmateur, qui consiste à appliquer des courants forts de façon à faire fondre des contacts à l’intérieur du circuit). Comme pour les ROM, la programmation est faite une fois pour toutes.
Les EPROM qui ont suivi étaient radicalement différentes : elles pouvaient s’effacer (en appliquant des rayonnements ultraviolets sur la puce du composant, à travers une fenêtre transparente) et pouvaient être reprogrammées ; comme les ROM et les PROM, il s’agit de mémoires non volatiles (par contre, les EPROM ne sont pas des mémoires mortes).
La EEPROM enfin, présente l’avantage d’être effacable électriquement. Bien entendu, elle peut être reprogrammée.