Analyseurs de gaz pour le suivi de la qualité de l’air

Rédigé par  jeudi, 09 novembre 2017 10:38

Thermo Scientific a lancé la série iQ qui regroupe sept analyseurs différents, une source sans air (111iQ) et un calibrateur multigaz (146iQ). Les analyseurs de gaz se veulent plus fiables, plus rapides, plus précis et plus faciles d’accès que les modèles précédents, et ils sont associés à une application mobile pour la surveillance et le contrôle à distance.

# Analyseur de NO, NO2 et NOx 42iQ : 0-20 ppm ou 0-100 ppm (chimiluminescence), limite de détection de 0,4 ppb

# Version 42iQLS : 0-100 ppm ou 0-500 ppm, limite de détection de 0,01 ppm

# Analyseur de SO2 43iQ : 0-10 ppm ou 0-100 ppm (fluorescence pulsée), 1 ppb (60 s)

# Analyseur de CO 48iQ : 0-10 000 ppm (corrélation de filtre de gaz), 0,04 ppm

# Analyseur de O3 49iQ : 0-200 ppm (photométrie UV), 0,5 ppb

# Version 49iQ pour étalon primaire : 50-5 000 ppb, 1 ppb

# Analyseur de CO2 410iQ : 0-10 000 ppm (NDIR), 1 ppm

# Version 410iQ pour les fortes teneurs : 0-250 000 ppm, 40 ppm

Thermo Scientific

www.thermofisher.com

Dernière modification le jeudi, 09 novembre 2017 17:20
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

Pas d'événement

Non classé
Memograph M RSG45

L'enregistreur graphique évolué est un système flexible et performant pour l'organisation des valeurs [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Run Time
Version exécutoire d’un logiciel. La plupart des logiciels industriels comportent une version dite de “développement” qu’utilise le développeur pour créer un applicatif opérationnel. Cet applicatif est ensuite compilé et chargé dans la (ou les) machines (s) cible. C’est cet applicatif que l’on appelle le “run time”. Le run time ne peut pas être modifié (sauf les paramétrages prévus lors de la conception du logiciel). Souvent, les éditeurs de logiciels vendent une version “développement” et font payer des royalties pour les versions “run-time” (les royalties sont calculées en fonction du nombre de postes déployés).