Global Industrie rassemblera l’industrie française en 2018

Rédigé par  jeudi, 23 novembre 2017 17:50

Les salons Industrie Paris, Midest, Smart Industries et Tolexpo se regroupent sous la même bannière.

L’organisateur GL events Exhibition a décidé de regrouper les salons Industrie Paris, Midest, Smart Industries et Tolexpo en un seul et même lieu et au même moment, pour « répondre aux attentes des pouvoirs publics autour de l’industrie et de l’innovation française », précise l’organisateur.

C’est ainsi que Global Industrie, le nouveau nom de cet événement qui se déroulera du 27 au 30 mars 2018, à Paris Nord Villepinte, réunira toutes les étapes de la chaîne de valeur industrielle, à savoir la recherche et l’innovation, la conception, la production, les services et la formation.

On trouvera l'écosystème industriel, avec ses start-up, ses offreurs de solutions, ses équipementiers, ses sous-traitants, ses donneurs d'ordres, ses grands groupes, ses régions, ainsi que les filières utilisatrices (transports et mobilité, énergies, agroalimentaire, infrastructures, biens de consommation, chimie, cosmétologie, pharmacie, mécanique, défense/militaire, métallurgie, sidérurgie, etc.).

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

Pas d'événement

Non classé
Dynamique des structures

De l’acquisition aux résultatsL’analyse de structure est un puissant outil pour comprendre le comportement [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
In situ

Le test in-situ d’une carte électronique consiste à tester individuellement les composants qu’elle comporte ainsi que la qualité des connexions. L’accès électrique aux différents points de la carte s’effectue à l’aide d’une planche à clous. Le test in-situ permet de mettre immédiatement en évidence un composant défaillant. Lors du test, seul le composant ou la zone sous test est mise sous tension.
Sur les cartes les plus denses, l’accès aux points de la carte est de plus en plus difficile. Ceci a conduit les fabricants de testeurs de cartes à développer des techniques de contrôle optique (AOI) ou à rayons X. Mais, bien évidemment, on se limite ici à des contrôles d’aspects (de qualité des soudures, de marquage des composants, etc.) et on n’atteint pas la qualité d’un test électrique.
Le test in-situ est en général complété par un test fonctionnel, qui permet de s’assurer du bon fonctionnement de la carte. Dans certaines productions bien rodées, on se contente d'un test fonctionnel rapide, de type "go-no go", et on pratique éventuellement un test in-situ sur les cartes qui n'ont pas passé le test go-no go, afin de localiser le défaut et réparer la carte.