Sup La Mache lance sa première promotion CPA

Rédigé par  jeudi, 30 novembre 2017 10:33

Il s’agit de la première formation en alternance en France délivrant un titre professionnel (Bac+3) de chef de projets en automatisation et robotique industrielle.

Le centre de formation Sup La Mache, l’un des trois pôles pédagogiques de la Fondation - Ecole La Mache située à Lyon (Rhône), vient de lancer, le vendredi 24 novembre dernier, la première formation en alternance en France délivrant un titre professionnel certifié niveau II (Bac+3) de chef de projets en automatisation et robotique industrielle.

Cette nouvelle formation répond à la forte demande de la part d’industriels en personnels opérationnels compétents pour intervenir dans l’usine du futur. « Ce titre professionnel, qui s’adresse à des diplômés Bac+2 (BTS et DUT en électrique, mécanique ou industriel) et à des personnes possédant une certification professionnelle de niveau III, forme les jeunes à la mise en œuvre de robots dans une unité de production industrielle automatisée », explique Didier Valancogne, responsable de Sup La Mache.

En complément du robot de soudage que l’établissement possède depuis quelques années dans ses ateliers de fabrication, Sup La Mache s’est associé à l’Institut de ressources industrielles (IRI) pour faire bénéficier aux alternants d’un plateau technique composé de différents robots et cellules industrielles. « Compte tenu de la montée en puissance ces prochaines années, nous avons d’ores et déjà prévu d’acquérir deux ou trois robots en 2018, d’une valeur de 200 000 euros », annonce Didier Valancogne.

Dernière modification le jeudi, 30 novembre 2017 10:42
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

Pas d'événement

Capteurs et transmetteurs
Débitmètres Proline 300/500

Nouvelle génération de mesure de débitProline 300/500 vous offre une grande valeur ajoutée tout au [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Run Time
Version exécutoire d’un logiciel. La plupart des logiciels industriels comportent une version dite de “développement” qu’utilise le développeur pour créer un applicatif opérationnel. Cet applicatif est ensuite compilé et chargé dans la (ou les) machines (s) cible. C’est cet applicatif que l’on appelle le “run time”. Le run time ne peut pas être modifié (sauf les paramétrages prévus lors de la conception du logiciel). Souvent, les éditeurs de logiciels vendent une version “développement” et font payer des royalties pour les versions “run-time” (les royalties sont calculées en fonction du nombre de postes déployés).