Fanuc lance deux robots SCARA

Rédigé par  jeudi, 07 décembre 2017 14:37

Les deux nouveaux modèles représentent le prochain niveau de vitesse et de précision, selon la société japonaise.

Le japonais Fanuc, l’un des principaux fabricants de robots et de solutions d’automatisation industrielle, vient de dévoiler les bras de robot articulés de conformité sélective (SCARA) SR-3iA et SR-6iA. Ces robots 4 axes allient des opérations précises et rapides dans les processus de pick and place, d’assemblage, d’inspection/test et d’emballages.

Le modèle SR-3iA présente une charge utilise de 3 kg, une portée de 400 mm et une course de 200 mm, et le modèle SR-6iA, une charge utilise de 6 kg, une portée de 650 mm et une course de 210 mm. En plus de reposer sur une conception compacte et légère, d’où un gain en termes d’encombrement, les robots SCARA sont associés à un contrôleur R-30iB Compact Plus, qui peut être facilement intégré dans une machine.

« Avec l'ajout de robots SCARA, qui représentent le prochain niveau de vitesse et de précision, à notre gamme de petits robots, nous sommes en mesure de fournir aux clients une solution rentable pour atteindre une productivité plus élevée, même lorsque des tolérances au niveau du micron sont requises », affirme Nishant Jhaverid, directeur de l’ingénierie pour les robots petits et SCARA de Fanuc America.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

Pas d'événement

Non classé
Mesure vibratoire de machines tournantes

Quelle que soit la machine : générateur, turbine, compresseur alternatif, diesel ou transmission, les [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
In situ

Le test in-situ d’une carte électronique consiste à tester individuellement les composants qu’elle comporte ainsi que la qualité des connexions. L’accès électrique aux différents points de la carte s’effectue à l’aide d’une planche à clous. Le test in-situ permet de mettre immédiatement en évidence un composant défaillant. Lors du test, seul le composant ou la zone sous test est mise sous tension.
Sur les cartes les plus denses, l’accès aux points de la carte est de plus en plus difficile. Ceci a conduit les fabricants de testeurs de cartes à développer des techniques de contrôle optique (AOI) ou à rayons X. Mais, bien évidemment, on se limite ici à des contrôles d’aspects (de qualité des soudures, de marquage des composants, etc.) et on n’atteint pas la qualité d’un test électrique.
Le test in-situ est en général complété par un test fonctionnel, qui permet de s’assurer du bon fonctionnement de la carte. Dans certaines productions bien rodées, on se contente d'un test fonctionnel rapide, de type "go-no go", et on pratique éventuellement un test in-situ sur les cartes qui n'ont pas passé le test go-no go, afin de localiser le défaut et réparer la carte.