L’IMT Lille Douai innove en impression 3D plastiques et composites

Rédigé par  vendredi, 26 janvier 2018 15:17

Le département de Technologie des polymères et composites est à la tête de LASCALA, un projet consistant à développer une machine de fabrication additive de pièces de grandes tailles.

Porté par le département de recherche TPCIM (Technologie des polymères et composites & Ingénierie mécanique) de l’Institut Mines-Télécom Lille Douai, le projet LASCALA (LArge SCALe plAstics & composites 3D printing) a été lancé en 2017 avec le soutien de la région Hauts-de-France et le cofinancement de l’Union Européenne. Il a pour objet le développement d’une machine de fabrication additive de pièces de grandes tailles en plastiques et composites, et notamment en composites structuraux à fibres continues. Doté de cet outil unique et évolutif, l’IMT Lille Douai compte bien initier en 2018 de nouvelles collaborations avec les industriels plasturgistes et équipementiers des secteurs du transport (aéronautique et automobile), de l’énergie et éventuellement du médical.

Hébergé sur la plate-forme Plasturgie et composites du TPCIM, l’équipement LASCALA se montre d’ores et déjà fonctionnel sur le plan technologique et sera pleinement opérationnel dans quelques mois, après finalisation du volet logiciel associé. Précisons que le TPCIM réunit une équipe pluridisciplinaire de 70 spécialistes disposant de 7500 m2 de plate-forme technologique de mise en forme et caractérisation, adossée à un cluster de calcul pour la modélisation et la simulation.

Dernière modification le vendredi, 26 janvier 2018 15:17
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

Pas d'événement

Non classé
Dynamique des structures

De l’acquisition aux résultatsL’analyse de structure est un puissant outil pour comprendre le comportement [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Barrières de sécurité pour petites distances Barrières de sécurité pour petites distances
    Les nouveaux rideaux lumineux et barrières immatérielles de sécurité de la série SLC/SLG 240 COM de Schmersal conviennent aux applications avec une petite distance de sécurité.
    Lire la suite >
  • Analyseur de soufre dans le pétrole Analyseur de soufre dans le pétrole
    Horiba a complété sa gamme d’analyseurs de soufre, avec le modèle portable SLFA-60. Destiné à la détermination de la teneur en soufre dans les schistes bitumineux, le pétrole brut traditionnel et les autres produits pétroliers, cet appareil affiche une étendue de mesure double (0 à 9,9999 %) de celle du modèle qu’il remplace.
    Lire la suite >
  • Caméras industrielles Caméras industrielles
    IDS a lancé une nouvelle génération de caméras industrielles de la famille uEye SE. Les nombreuses variantes proposées la rendent compatible avec une grande variété d'applications.
    Lire la suite >
Run Time
Version exécutoire d’un logiciel. La plupart des logiciels industriels comportent une version dite de “développement” qu’utilise le développeur pour créer un applicatif opérationnel. Cet applicatif est ensuite compilé et chargé dans la (ou les) machines (s) cible. C’est cet applicatif que l’on appelle le “run time”. Le run time ne peut pas être modifié (sauf les paramétrages prévus lors de la conception du logiciel). Souvent, les éditeurs de logiciels vendent une version “développement” et font payer des royalties pour les versions “run-time” (les royalties sont calculées en fonction du nombre de postes déployés).