L’Alliance Industrie du futur labellise 4 nouvelles entreprises

Rédigé par  vendredi, 30 mars 2018 13:20

Le label Vitrine Industrie du futur vient d’être attribué à Engie, Lenze, Michelin et Pellenc, suivant les critères d’exemplarité, d’innovation et d’engagement dont ils ont fait preuve dans leurs projets.

Dans le cadre de sa mission d’accompagnement des entreprises pour la modernisation de leurs outils industriels, l’Alliance Industrie du futur (AIF) vient de décerner le label Vitrine Industrie du futur à quatre nouveaux candidats, Engie, Lenze, Michelin et Pellenc, portant ainsi à quarante et un le nombre de sociétés distinguées. Attribué à des entreprises ayant développé concrètement un projet novateur et mis en œuvre des solutions technologiques ou méthodologiques d’origine majoritairement française, ce label apporte une visibilité nationale et internationale aux lauréats. Les critères de choix que sont l’exemplarité, l’innovation et l’engagement favorisent l’émergence et la diffusion de bonnes pratiques dont les résultats, en matière de compétitivité, ont pu être démontrés.

Pour cette session, l’AIF a donc distingué Engie pour son projet Darwin, une plate-forme numérique d’analyse de données connectée à l’ensemble des centrales de production d’énergies renouvelables du groupe dans le monde. Les principaux avantages retenus sont la gestion optimisée des périodes de maintenance, les performances améliorées et une augmentation de l’acceptabilité des parcs de production via une meilleure communication sur leur finalité.

Pour l’entreprise Lenze Drive Systems France, spécialisée dans la fabrication de motoréducteurs et de variateurs de vitesse, la labellisation concerne son programme Excellence 2020 lancé dans un contexte de forte concurrence. La démarche implique une responsabilisation des équipes dans la modularité de leurs outils de production, l’automatisation de certaines tâches et une meilleure efficacité énergétique.

C’est également pour répondre à la concurrence mondiale accrue et aux évolutions de produits attendues par les clients que Michelin a mis en place son projet Management autonome de la performance et du progrès, objet de sa labellisation. L’industriel s’est notamment distingué par sa démarche Lean basée sur l’autonomie des équipes, plaçant l’homme au centre des décisions. L’introduction des applications numériques se fait au service des personnes travaillant dans l’usine.

Quant au groupe Pellenc, fabricant de machines et d’équipements électroportatifs pour l’agriculture spécialisée et l’entretien des espaces verts, il a obtenu son label pour le déploiement de son plan de transformation de son outil de production. La différenciation et le succès de sa démarche reposent sur l’innovation des produits, la méthode de kitting pour organiser la production, les principes du Lean management, la transformation numérique et enfin, sur un volet humain et collaboratif important.

Dernière modification le vendredi, 30 mars 2018 13:34
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

26/03/2019 - 28/03/2019
Sepem industries Toulouse
01/04/2019 - 05/04/2019
Foire de Hanovre
03/04/2019 - 04/04/2019
Enova Nantes
10/04/2019 - 11/04/2019
Sido

Capteurs et transmetteurs
Pression absolue et relative Cerabar M PMP51

Le transmetteur de pression numérique Cerabar PMP51 avec cellule de mesure piézorésistive et membrane [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
UHF
Ultra High Frequency, ultra-hautes fréquences : ce terme est ancien et il avait été défini pour qualifier un domaine de fréquences très élevé pour l’époque. En fait, il ne s’agit pas de fréquences si élevées que cela (300 MHz- 3 GHz). Les UHF sont au-dessus de la gamme VHF (laquelle couvre la plage 30 MHz-300 MHz). Aujourd’hui, pour ces deux bandes, on parle plutôt de “plage RF” (radiofréquences). Au-dessus de 3 GHz, on entre dans le domaine des hyperfréquences.