Les peseuses associatives s’immunisent contre l’humidité

Rédigé par  jeudi, 05 avril 2018 10:39

Ishida a développé une solution basée sur des capteurs et un logiciel pour encore mieux protéger certains de ses modèles.

Le japonais Ishida, fabricant spécialisé dans les solutions de pesage, d’inspection et de contrôle qualité, vient d’annoncer l’intégration à ses peseuses associatives trois capteurs d’humidité relative (capteurs de rosée et de température) associés au système de surveillance Sentinel.

Bien que conforme à une classification de protection IP pour les nettoyages, les peseuses associatives sont parfois soumises à des erreurs humaines (portes ouvertes par inadvertance, systèmes de purge d’air destinés à l’évacuation de l’air humide mal entretenus, etc.).

Les capteurs placés à des endroits-clés de la peseuse, à savoir sous le couvercle supérieur, dans la tourelle et dans le corps principal, évitent ainsi une perte de performance, voire des dommages, au niveau de la machine et, donc, les temps d’arrêts et les coûts de maintenance parfois onéreux.

Ces options, qui permettent également d’envoyer des alertes selon trois niveaux d’humidité relative différents (70-79 %, 80-89 % et au-delà de 90 %), sont disponibles sur tous les modèles des séries RV et RVE et montées en standard sur la gamme des peseuses « solutions applications spécifiques ».

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

25/09/2018 - 28/09/2018
Micronora
25/09/2018 - 27/09/2018
Sepem Avignon
27/09/2018 - 27/09/2018
Journée technique de l'Exera
03/10/2018 - 04/10/2018
Journées nationales de la mesure (J’M)
11/10/2018 - 11/10/2018
Journée technique de l'IO-Link France
16/10/2018 - 16/10/2018
Digital Industry Summit
18/10/2018 - 18/10/2018
Les Assises du MES
23/10/2018 - 24/10/2018
Enova Paris

Capteurs et transmetteurs
Radar de niveau Micropilot FMR10/FMR20

Micropilot FMR10/FMR20 -Pour les cuves de stockage et le domaine de l’eauEndress+Hauser frappe un grand [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Boundary Scan
La technique “boundary scan” (balayage de la périphérie) est pratique pour accéder individuellement aux circuits intégrés numériques présents sur une carte électronique. Les différentes broches des composants et les différents composants sont raccordés sur un bus spécialisé (Boundary Scan) accessible depuis le connecteur de la carte. Cette technique permet de réaliser de la programmation in-situ de composants (mémoires et micro-contrôleurs) et de tester ces composants. Le gros intérêt du Boundary Scan est d’éviter de recourir au traditionnel lit à clous, encombrant, peu flexible (il faut en développer un pour chaque type de carte à tester) et coûteux. Revers de la médaille, cette technique impose d’utiliser des versions Boundary Scan des composants classiques, qui nécessitent plus de surface sur le silicium et sont donc plus onéreuses.
Le terme Boundary Scan est également connu sous le nom de JTAG et il fait l'objet d'une norme (IEEE 1149.1).