Alpha MOS veut augmenter son capital

Rédigé par  jeudi, 05 avril 2018 10:40

Le spécialiste français des nez électroniques va lancer une augmentation de capital d’un montant total de 5 022 820,80 euros.

Le français Alpha MOS, fabricant d’instrumentation analytique sensorielle (nez, langues et yeux électroniques) à usage industriel, vient d’annoncer le lancement d’une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires, à hauteur d’un montant maximal total de 5 022 820,80 euros. L’augmentation de capital sera ouverte au public uniquement en France, du 9 au 23 avril 2018 pour les actions nouvelles, et ne fera pas l’objet d’un placement international.

La stratégie de la nouvelle direction en place depuis juin 2017 porte sur la poursuite du recentrage des efforts de développement technologiques et commerciaux autour des solutions Heracles (nez), Astree (langue) et Iris (œil), avec notamment l’amélioration des analyseurs existants destinés aux laboratoires des industriels et le développement d’analyseurs adaptés destinés aux lignes de production des industriels.

Les autres axes de la stratégie du groupe s’articulent autour du recentrage des activités autour des secteurs agroalimentaires, des boissons et de l’emballage, la poursuite du développement de solutions de nez électroniques miniaturisés pour des applications de grand public et des systèmes de surveillance des paramètres médicaux, ainsi que l’abandon définitif de la gamme destiné aux problématiques environnementales (RQ Box) et l’arrêt de l’activité de prestations de services d’analyse pures en laboratoire.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

26/03/2019 - 28/03/2019
Sepem industries Toulouse
01/04/2019 - 05/04/2019
Foire de Hanovre
03/04/2019 - 04/04/2019
Enova Nantes
10/04/2019 - 11/04/2019
Sido

Capteurs et transmetteurs
Pression absolue et relative Cerabar M PMP51

Le transmetteur de pression numérique Cerabar PMP51 avec cellule de mesure piézorésistive et membrane [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
UHF
Ultra High Frequency, ultra-hautes fréquences : ce terme est ancien et il avait été défini pour qualifier un domaine de fréquences très élevé pour l’époque. En fait, il ne s’agit pas de fréquences si élevées que cela (300 MHz- 3 GHz). Les UHF sont au-dessus de la gamme VHF (laquelle couvre la plage 30 MHz-300 MHz). Aujourd’hui, pour ces deux bandes, on parle plutôt de “plage RF” (radiofréquences). Au-dessus de 3 GHz, on entre dans le domaine des hyperfréquences.