ABB à l'écoute des moteurs basse tension pour mieux prévenir leurs pannes

Rédigé par  vendredi, 06 avril 2018 15:30
Lors de Global Industrie, ABB a dévoilé l'Ability Smart Sensor, un capteur "intelligent" capable d'assurer le suivi de la santé et des performances des moteurs basse tension aussi simplement que d'ouvrir une application de smartphone. L'objectif : assurer une maintenance préventive efficace.
"Les moteurs nous parlent, sachons les écouter." C'est par cette phrase que, sur le stand d'ABB, lors du salon Global Industrie qui s'est déroulé du 27 au 30 mars 2018 à Paris Nord Villepinte, l'automaticien démarre la présentation d'un de ses nouveaux produits : l'Ability Smart Sensor. Il s'agit d'un capteur dit "intelligent" qui permet d'assurer le suivi de la santé et des performances des moteurs basse tension aussi simplement que d'ouvrir une application de smartphone, selon les dires d'ABB.
 
De quoi attirer l'intérêt de nombreux secteurs industriels où ces petits moteurs sont employés pour entraîner un large panel de machines allant des convoyeurs aux pompes en passant par les mélangeurs, les ventilateurs, etc. Car surveiller l'état de chaque moteur d'un site a toujours présenté un défi complexe et coûteux.
 
Installé en quelques minutes, directement sur le châssis du moteur, et basé sur l’Internet des Objets (IoT), des Services et des Personnes (IoTSP) développé par ABB, l'Ability Smart Sensor est compact, non intrusif et autoalimenté, et se connecte sans fil au cloud. "Une fois en position, les informations de la plaque d’identification et des paliers du moteur sont transmises au capteur, puis une connexion sans fil est établie afin de transmettre les données au cloud via un smartphone ou une passerelle. Des algorithmes complexes analysent alors ces données et les convertissent en informations exploitables", explique t-on sur le stand d'ABB. 
 
Prévenir 70% des pannes
 
En plus de détecter les problèmes de défaillance des paliers, d’excentricité de l’isolement, de refroidissement et de surcharge, qui représentent 70 % des pannes, ces capteurs améliorent le travail de maintenance en s’affranchissant des mesures et rapports manuels réalisés pour chaque moteur, particulièrement chronophages, en bénéficiant d’un accès simplifié aux paramètres individuels d’état et de service depuis un smartphone, une tablette ou un PC.
 
Par ailleurs, l’état du moteur est disponible en un seul coup d’œil à l’écran et via des Led disposées sur le capteur. Ainsi, un signal rouge indique un élément critique (les données doivent être vérifiées immédiatement et des actions correctives entreprises) alors qu'un signal jaune est le témoin que le moteur est en bon état pour l’instant, mais que des opérations de maintenance devront être réalisées lors du prochain arrêt programmé. Enfin, un signal vert indique que tout va bien et qu’aucune action n’est nécessaire. Des alertes peuvent aussi être envoyées sur un smartphone. Qui plus est, un historique des données du moteur est également disponible en se connectant sur le portail sécurisé d'ABB.
 
Utilisée pour la première fois sur les moteurs industriels, selon ABB, cette technologie permetttrait de réduire les arrêts imprévus jusqu’à 70 %, de prolonger la durée de vie des moteurs de 30 % et d'améliorer l’efficacité énergétique jusqu’à 10 %. La société annonce un retour sur investissement (ROI) inférieur à un an. Grâce à ce dispositif, ABB donne une nouvelle dimension à la surveillance conditionnelle du moteur en l’accompagnant de capacités prédictives grâce à l’IoTSP. 
Dernière modification le vendredi, 06 avril 2018 15:48
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

24/09/2019 - 26/09/2019
CIM 2019
24/09/2019 - 26/09/2019
Forum de l'électronique
24/09/2019 - 26/09/2019
Measurement World
08/10/2019 - 10/10/2019
Sepem Industries Angers
10/10/2019 - 10/10/2019
Journée technique du CFM

Capteurs et transmetteurs
Thermorésistance iTHERM TM411 | Endress+Hauser

Cette thermorésistance iTHERM a été conçue pour répondre aux exigences de l'agroalimentaire et des [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Add-in
Le mot “add” anglais signifie que l’on ajoute quelque chose. “Add-in” et “Add-on” s’appliquent à l’ajout d’une extension matériel dans (“add-in”) ou sur (“add-on”) un ordinateur. La nuance est faible et on emploie en général indifféremment les deux termes.
Lorsque l’extension est une carte électronique, on parle aussi de carte d’extension ou de carte fille.
Quand il s’agit d’une extension “logiciel”, on parle plutôt de “plug-in”