Siemens a dévoilé sa stratégie d’entreprise 2020+

Rédigé par  mardi, 21 août 2018 17:24
Joe Kaeser, président et CEO de Siemens Joe Kaeser, président et CEO de Siemens

Le groupe allemand a également annoncé le rachat de l’américain mendix, ce qui va lui permettre de renforcer sa position sur le marché de la numérisation industrielle.

C’est le 1er août dernier que le groupe allemand Siemens, présent dans les domaines de l’électrification, l’automatisation et la « digitalization », a dévoilé sa stratégie d’entreprise Vision 2020+. Il s’agit, pour le groupe, de mettre « le cap sur une création de valeur à long terme, portée par une croissance accélérée et une rentabilité accrue et dans le cadre d’une structure d’entreprise simplifiée et allégée ». Le taux de croissance annuelle du chiffre d’affaires devrait progresser de 2 % à moyen terme.

L’objectif principal affiché de cette nouvelle stratégie – Siemens avait lancé, en 2014, le programme Vision 2020, qui a permis de rendre la quasi-totalité de ses activités bien plus rentable et sa Digital Factory de dominer le marché de la numérisation industrielle – est de proposer aux activités individuelles de l’allemand une plus grande liberté d’entreprendre sous la bannière de Siemens afin de se recentrer sur leurs marchés respectifs.

« Dans le cadre de la numérisation, ce ne seront pas les plus grandes entreprises qui survivront, mais les plus flexibles », affirme Joe Kaeser (voir photographie), président et CEO de Siemens. Le groupe prévoit également une consolidation de son portefeuille de croissance à travers des investissements dans de nouveaux secteurs de croissance, tels que les services d’Internet des objets (IoT), la gestion de l’énergie décentralisée et les solutions structurelles pour la mobilité électrique.

L’acquisition de l’américain mendix pour un montant de 600 millions d’euros, annoncée le même jour, s’inscrit parfaitement dans la volonté de Siemens de développer sa position dominante sur le marché de la numérisation industrielle. Créée en 2005 à Rotterdam (Pays-Bas), mendix est spécialisée dans les plates-formes de développement d’applications avec peu de code, d’où la programmation et le déploiement d’applications jusqu’à 10 fois plus rapides.

Avec sa nouvelle structure d’entreprise, qui prendra effet le 1er octobre 2018 jusqu’à une mise en œuvre finale le 31 mars 2019, le niveau organisationnel des Divisions actuelles sera supprimé, l’organisation régionale restructurée pour privilégier l’orientation clients et les sièges sociaux de l’entreprise seront rationalisés.

En dessous du niveau Groupe, il y aura donc trois entreprises d’exploitation et trois entreprises stratégiques (Siemens Healthineers, Siemens Gamesa Renewable Energy et l’activité de mobilité de Siemens jusqu’à la fin du regroupement prévu avec Alstom). L’actuelle Division Financial Services fusionnera avec Global Business Services et Real Estate Services pour former l’entreprise de services.« La gestion centralisée et efficace des projets, des produits, des logiciels et des entreprises de services, ainsi que de toutes leurs spécificités, c’est du passé », a même lancé Joe Kaeser.

Les Divisions Building Technologies (BT), Energy Management (EM), Power and Gas (PG), Digital Factory (DF) ainsi qu’une grande partie de la Division Process Industries and Drives (PD) fusionneront pour former trois nouvelles entreprises d’exploitation : Gas and Power (GP) dirigée par Lisa Davis et avec un siège à Houston (États-Unis), Smart Infrastructure (SI), dirigée par Cedrik Neike et située à Zoug (Suisse), et Digital Industries (DI), dirigée par Klaus Helmrich et située à Nuremberg (Allemagne).

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

29/09/2020 - 01/10/2020
Sepem Industrie Avignon/Forum de l'électronique
07/10/2020 - 08/10/2020
LH PétroChimie
07/10/2020 - 08/10/2020
Forum Labo
14/10/2020 - 15/10/2020
Mesures Solutions Expo
17/11/2020 - 18/11/2020
BE 4.0 Industries du futur
17/11/2020 - 19/11/2020
Sepem Industries Colmar
07/12/2020 - 11/12/2020
Wire &Tube
08/12/2020 - 10/12/2020
World Nuclear Exhibition (WNE)

Capteurs et transmetteurs
Pression absolue et relative Cerabar M PMP51

Le transmetteur de pression numérique Cerabar PMP51 avec cellule de mesure piézorésistive et membrane [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Nathalie HEURLIN
Chef de publicité
n.heurlin@mesures.com - 02.98.27.79.99
Régime de neutre

Aujourd'hui, on parle plus volontiers (et plus justement) de “schémas de liaisons à la terre”. Ces deux expressions concernent les installations électriques et la façon dont les équipements sont reliés à la terre. Il existe plusieurs schémas de liaison à la terre, souvent symbolisés par deux lettres (la première lettre caractérise le point neutre du transformateur ou de la source tandis que la seconde caractérise les masses électriques des récepteurs) :

  • Schéma TT, également dit de “neutre à la terre” : le neutre de la source ou du transformateur est relié à une prise de terre (en général distincte de la prise des masses) tandis que toutes les masses protégées par un même dispositif de coupure doivent être reliées au même système de mise à la terre.
  • Schéma TN, également appelé de “mise au neutre”: le point neutre de chaque source ou transformateur est relié directement à la terre, tandis que les masses de l'installation sont reliées au neutre et donc à la terre par le conducteur de protection (PE ou PEN).
  • Schéma IT, également dit de “neutre isolé”: le neutre du transformateur est soit isolé de la terre (neutre isolé), soit relié à la terre par une impédance élevée (neutre impédant) tandis que toutes les masses de l'installation sont reliées à la terre.