Delair acquiert Airware et s’élève sur le marché des drones industriels

Rédigé par  vendredi, 16 novembre 2018 15:06

Le fabricant de drones se renforce dans le domaine stratégique de l’analyse de données collectées en vol, afin de s’imposer sur un marché en consolidation.

Quelques semaines après avoir conclu sa troisième levée de fonds, le toulousain Delair Tech, fabricant de drones et spécialiste du traitement d’images aériennes, vient de faire l’acquisition stratégique d’Airware, une société californienne qui développe une plate-forme logicielle d’analyse de données collectées par les drones. « En intégrant les technologies d’Airware complémentaires des nôtres, nous renforçons nos activités de drones intelligents au service de la transformation numérique des entreprises », déclare Michaël de Lagarde, cofondateur et CEO de Delair.

Depuis sa création en 2011, le toulousain reconnu pour ses compétences en opérations de vol longue distance hors de portée de vue de l’opérateur (BVLOS), s’est attaché à fournir des solutions de drones industriels de bout en bout, afin de s’imposer sur un marché mondial en phase de consolidation. Une politique de développement partagée par Airware qui avait lui-même procédé en 2016 au rachat du français Redbird, un pionnier des logiciels de traitement de données de drones pour les secteurs de la construction, des mines et des carrières.

Fort de 180 collaborateurs depuis sa nouvelle acquisition, Delair va assurer la continuité des opérations pour les clients et distributeurs d’Airware présents à l’échelle mondiale. Cela comprend notamment le partenariat noué avec Caterpillar pour une offre de services clés en main permettant d’améliorer la productivité et la sécurité sur les chantiers. Quant aux équipes de Redbird, elles poursuivront le développement de nouveaux outils d’analyse de données issues de drones, en appliquant les technologies de pointe de l’intelligence artificielle.

Dernière modification le vendredi, 16 novembre 2018 15:06
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

05/03/2019 - 08/03/2019
Global Industrie
12/03/2019 - 14/03/2019
CFIA
13/03/2019 - 13/03/2019
Journée technique du CFM
26/03/2019 - 28/03/2019
Sepem industries Toulouse
01/04/2019 - 05/04/2019
Foire de Hanovre

Capteurs et transmetteurs
Pression différentielle Deltabar PMD75

Le transmetteur de pression différentielle Deltabar PMD75 avec capteur piézorésistif et membrane métallique [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Régulateur PID

La régulation a pour objectif de maintenir à un niveau prédéterminé un paramètre de process (une température, une pression, un niveau, un débit, une position, une vitesse, etc.). Pour ce faire, le régulateur agit sur une valeur réglante (pour par exemple commander une résistance chauffante, une vanne, un robinet, un moteur, etc.).

Le régulateur PID est de loin le régulateur le plus répandu et le plus facile à mettre en œuvre. Ce type de régulation (voir aussi la définition de ce terme) consiste à associer trois actions :

  • action proportionnelle (P) : la grandeur de sortie du régulateur est directement proportionnelle à l’écart entre la grandeur mesurée et la valeur de consigne. Avec ce type de régulation, la valeur mesurée n’atteint jamais la valeur de la consigne : le rôle du régulateur est de minimiser cet écart.
  • action intégrale (I) : l’action intégrale permet d’annuler l’écart entre la mesure et la consigne et donc d’améliorer la précision de la régulation. Elle consiste à réaliser une intégration (au sens mathématique du terme) de l’écart. L’action intégrale est pratiquement toujours associée à une action proportionnelle.
  • action dérivée : celle-ci consiste à dériver (au sens mathématique du terme) l’écart entre la mesure et la consigne. L’action dérivée permet de raccourcir le temps de réponse de la régulation et de stabiliser la régulation (lorsque les variations de la grandeur contrôlée sont rapides). L’action dérivée est complémentaire de l’action proportionnelle.