Metrohm célèbre son 75e anniversaire

Rédigé par  vendredi, 16 novembre 2018 16:09
Metrohm célèbre son 75e anniversaire Eveline de Brauw

Le groupe suisse a ainsi fêté tout au long de cette année son anniversaire, la France ayant réuni clients, partenaires et employés à Paris le 21 septembre dernier.

Tout au long de l’année 2018, l’ensemble des filiales et entités du suisse Metrohm, fabricant d’instruments pour l’analyse chimique, ont célébré les 75 ans du groupe. Le fil conducteur en a été le tour du monde réalisé par une jeune employée, Stephanie Kappes, dans 38 pays différents pour rencontrer des clients de et des personnels de Metrohm.

Pour fêter cet anniversaire, la filiale française a réuni, le 21 septembre dernier au Pavillon Royal à Paris, près de 170 clients (laboratoires publics, grands groupes et ETI, etc.), étudiants et salariés. Ce fut également l’occasion de revenir sur l’histoire du groupe suisse.

« L’entreprise a donc été créée le 1er avril 1943 par Willi Studer et Bertold Suhner, à Herisau. A l’origine, la société développait des instruments de mesure HF et de communication. Après des débuts très difficiles, les deux fondateurs lancent, en 1947, le premier pHmètre électronique (E 132), ce qui leur ouvre le marché des instruments de laboratoire », rappelle Hervé Lacombe (voir photographie), directeur général de Metrohm France.

Au cours de l’événement, le prix du jeune chimiste Metrohm France, récompensant des chercheurs de moins de trente ans, a été remis à Sophia Oukala (1er prix), dans le cadre de sa thèse au sein du groupe Total et de l’Ecole nationale supérieure de chimie de Rennes (ENSCR), et à Louis Godeffroy (2e prix), au sein du laboratoire PASTEUR du département chimie de l’Ecole normale supérieur (ENS), pour leurs travaux.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

05/03/2019 - 08/03/2019
Global Industrie
12/03/2019 - 14/03/2019
CFIA
13/03/2019 - 13/03/2019
Journée technique du CFM
26/03/2019 - 28/03/2019
Sepem industries Toulouse
01/04/2019 - 05/04/2019
Foire de Hanovre

Capteurs et transmetteurs
Pression différentielle Deltabar PMD75

Le transmetteur de pression différentielle Deltabar PMD75 avec capteur piézorésistif et membrane métallique [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Régulateur PID

La régulation a pour objectif de maintenir à un niveau prédéterminé un paramètre de process (une température, une pression, un niveau, un débit, une position, une vitesse, etc.). Pour ce faire, le régulateur agit sur une valeur réglante (pour par exemple commander une résistance chauffante, une vanne, un robinet, un moteur, etc.).

Le régulateur PID est de loin le régulateur le plus répandu et le plus facile à mettre en œuvre. Ce type de régulation (voir aussi la définition de ce terme) consiste à associer trois actions :

  • action proportionnelle (P) : la grandeur de sortie du régulateur est directement proportionnelle à l’écart entre la grandeur mesurée et la valeur de consigne. Avec ce type de régulation, la valeur mesurée n’atteint jamais la valeur de la consigne : le rôle du régulateur est de minimiser cet écart.
  • action intégrale (I) : l’action intégrale permet d’annuler l’écart entre la mesure et la consigne et donc d’améliorer la précision de la régulation. Elle consiste à réaliser une intégration (au sens mathématique du terme) de l’écart. L’action intégrale est pratiquement toujours associée à une action proportionnelle.
  • action dérivée : celle-ci consiste à dériver (au sens mathématique du terme) l’écart entre la mesure et la consigne. L’action dérivée permet de raccourcir le temps de réponse de la régulation et de stabiliser la régulation (lorsque les variations de la grandeur contrôlée sont rapides). L’action dérivée est complémentaire de l’action proportionnelle.