Thomas Wenzel prend la tête de la division IXS de Comet

Rédigé par  vendredi, 07 décembre 2018 11:27
Thomas Wenzel, nommé à la tête de la division X-Ray Systems (IXS) et membre du Comité exécutif du groupe Comet. Thomas Wenzel, nommé à la tête de la division X-Ray Systems (IXS) et membre du Comité exécutif du groupe Comet.

Le groupe helvétique promeut ainsi un spécialiste au sein de sa division Systèmes de rayons X.

Le groupe suisse Comet, société technologique spécialisée dans les rayons X, les radiofréquences et les faisceaux d’électrons (eBeam), vient de promouvoir Thomas Wenzel à la tête de sa division X-Ray Systems (IXS), dans laquelle on retrouve Yxlon, et membre du Comité exécutif du groupe.

Âgé de 53 ans et diplômé en informatique et en ingénierie, Thomas Wenzel a acquis une expérience en gestion au sein de l'Institut Fraunhofer pour les circuits intégrés. Il y assuma la responsabilité stratégique, scientifique et financière de l’ingénierie des systèmes Nanofocus, puis des systèmes de test intégrés au process.

Depuis 2015, il était vice-président Technologie de la division IXS et du groupe Comet. « Thomas Wenzel possède une connaissance exceptionnelle des marchés et des applications des systèmes de rayons X, pour élever notre division IXS à un nouveau niveau, tant sur le plan stratégique qu'opérationnel », rappelle René Lenggenhager, CEO de Comet.

Dernière modification le vendredi, 07 décembre 2018 16:03
Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

30/01/2019 - 31/01/2019
20e Carrefour de l’eau
30/01/2019 - 31/01/2019
Biogaz Europe 2019
05/02/2019 - 06/02/2019
Analyse Industrielle

Capteurs et transmetteurs
Radar de niveau Micropilot FMR10/FMR20

Micropilot FMR10/FMR20 -Pour les cuves de stockage et le domaine de l’eauEndress+Hauser frappe un grand [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
SDH
Synchronous Digital Hierarchy. Normalisée par l’UIT au début des années 1990 (et connue aux Etats-Unis sous le nom de Sonet), la hiérarchie numérique synchrone définit une infrastructure de transport dans les réseaux de télécommunications sur fibre optique. Elle a été développée pour faciliter l’évolution vers les hauts débits, simplifier la gestion de la bande passante et améliorer les possibilités d’exploitation et de maintenance des réseaux télécoms. La SDH définit en particulier des niveaux successifs de multiplexage des voies de transmission : STM-1 (ou Sonet OC-3) à 155,52 Mbit/s, STM-4 (OC-12) à 622,08 Mbit/s, STM-16 (OC-48) à 2,488 Gbit/s et STM-64 (OC-192) à 9,953 Gbit/s. Brasseurs, multiplexeurs d’insertion/extraction et systèmes de ligne sont les trois principaux équipements SDH. (Définition Electronique International Hebdo)