Ametek acquiert Spectro Scientific

Rédigé par  vendredi, 07 décembre 2018 11:32
Ametek acquiert Spectro Scientific Spectro Scientific

Le groupe américain se renforce ainsi dans l’analyse des huiles, des carburants et des fluides.

Le groupe américain Ametek, l’un des principaux fabricants mondiaux en instruments électroniques et en composants électromécaniques, vient d’annoncer le rachat de son compatriote Spectro Scientific, pour un montant d’environ 190 millions de dollars. La société sera intégrée au Electronic Instruments Group (EIG) d’Ametek.

Créée en 1983 sous le nom de Spectro et située à Chelmsford dans le Massachusetts (siège social), la société, dont le chiffre d’affaires est de près de 50 M$, est spécialisée dans les analyseurs d’huiles, de carburants et de fluides, pour l’industrie, le militaire et les laboratoires.

« Au cours des dernières années, nous nous sommes concentrés sur le développement de nouvelles technologies, sur des acquisitions stratégiques de sociétés (Wilks Enterprise en 2013 et On-Site Analysis en 2015, par exemple) et de produits, ainsi que sur l'amélioration continue de nos produits », rappelle Brian Mitchell, président et CEO de Spectro Scientific.

« Leurs solutions différenciées répondent à un besoin croissant de maintenance prédictive sur un nombre toujours plus grand de marchés finaux, dont les secteurs militaire et de la défense, les procédés industriels, la production d'énergie et les transports. L’offre de Spectro Scientific complète bien notre stratégie d’intégration des données d’instrumentation dans des logiciels et des analyses basés sur le cloud », ajoute David A. Zapico, président et CEO d’Ametek.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

30/01/2019 - 31/01/2019
20e Carrefour de l’eau
30/01/2019 - 31/01/2019
Biogaz Europe 2019
05/02/2019 - 06/02/2019
Analyse Industrielle

Mesure physique, analyse chimique
Experts en analyses physico-chimiques

Avec plus de 35 ans d'expérience en analyse physico-chimique et une présence dans le monde entier, [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
SDH
Synchronous Digital Hierarchy. Normalisée par l’UIT au début des années 1990 (et connue aux Etats-Unis sous le nom de Sonet), la hiérarchie numérique synchrone définit une infrastructure de transport dans les réseaux de télécommunications sur fibre optique. Elle a été développée pour faciliter l’évolution vers les hauts débits, simplifier la gestion de la bande passante et améliorer les possibilités d’exploitation et de maintenance des réseaux télécoms. La SDH définit en particulier des niveaux successifs de multiplexage des voies de transmission : STM-1 (ou Sonet OC-3) à 155,52 Mbit/s, STM-4 (OC-12) à 622,08 Mbit/s, STM-16 (OC-48) à 2,488 Gbit/s et STM-64 (OC-192) à 9,953 Gbit/s. Brasseurs, multiplexeurs d’insertion/extraction et systèmes de ligne sont les trois principaux équipements SDH. (Définition Electronique International Hebdo)