Yokogawa Electric développe une détection de cavitation

Rédigé par  jeudi, 07 février 2019 14:45

Cette solution basée sur une mesure de pression fournit une indication précoce des conditions pouvant entraîner une dégradation des performances d’une pompe ou d’une vanne.

Le japonais Yokogawa Electric, fabricant de systèmes de contrôle et d'instrumentation de process, vient de dévoiler le système de détection de cavitation, dans la famille OpreX. En détectant un phénomène de cavitation, en quantifiant les données et en les affichant en temps réel, cette solution fournit une indication précoce des conditions pouvant entraîner une dégradation des performances d’une pompe ou d’une vanne.

Cette détection, anticipant l’apparition de dommages pouvant augmenter considérablement les niveaux de vibration et de bruit, améliore ainsi l'efficacité de la maintenance d’une installation. Comme le rappelle la société, il est impossible de détecter visuellement une cavitation – elle apparaît dans l’équipement – , et même le personnel le plus expérimenté voire des spécialistes peuvent ne pas percevoir les signes avant-coureurs.

Comme il existe une relation entre la pression différentielle et la cavitation, le système développé par Yokogawa Electric est composé d’un système de contrôle Stardom FCN-500, associé à un algorithme de détection de la cavitation, et d’un capteur de pression différentiel DPharp EJX110A, les deux équipements étant connectés en Foundation Fieldbus.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

Pas d'événement

Capteurs et transmetteurs
Thermorésistance iTHERM TM411 | Endress+Hauser

Cette thermorésistance iTHERM a été conçue pour répondre aux exigences de l'agroalimentaire et des [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
Freeware
Freeware est la contraction de “free software” et signifie “logiciel libre de droit”, c’est-à-dire gratuit. Les logiciels libres ne sont en général pas proposés avec le code source et ils ne peuvent donc pas être modifiés.
Il ne faut pas confondre freeware et “open source” (ici, le code source est accessible à tous).